Agent·e océanien·ne des pêches (développement de l’effort de pêche des senneurs)

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation de développement de la région

 

 

Descriptif de fonctions

 

La Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique du Pacifique, appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale de développement, la CPS tient lieu de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, cette organisation unique en son genre intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins regroupe le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. La mission du Programme pêche hauturière est de veiller à ce que les pêcheries exploitant les ressources régionales en thonidés, poissons à rostre et espèces associées soient gérées dans un souci de viabilité économique et écologique, sur la base des meilleures informations scientifiques disponibles. Pour ce faire, le Programme apporte un appui scientifique à la gestion de la pêche de thonidés et d’espèces associées, et plus particulièrement à l’évaluation et à la modélisation des stocks, au suivi et à l’analyse des pêcheries et de l’écosystème, ainsi qu’à la gestion des données. Il travaille en étroite collaboration avec les États et Territoires membres de la CPS, ainsi qu’avec la Commission des pêches du Pacifique occidental et central (WCPFC), l’Agence des pêches du Forum (FFA), les Parties à l’Accord de Nauru et d’autres organismes régionaux et sous-régionaux.

 

Fonctions – L’Agent·e océanien·ne des pêches (développement de l’effort de pêche des senneurs) conduira un programme de travail qui facilitera l’évaluation du développement de l’effort dans les pêcheries thonières à la senne du Pacifique occidental et central en adoptant une démarche d’« apprentissage par la pratique ». L’évolution possible du rendement de l’activité de pêche dans le temps s’accompagne de profondes implications sur l’exploitation et la gestion des stocks de thonidés tropicaux. Le/La titulaire du poste aura ici pour objectif de contribuer de manière concrète aux travaux du Programme pêche hauturière tout en renforçant ses compétences et connaissances dans le domaine d’intervention.

 

Les principales responsabilités du poste sont les suivantes :

  1. Recherches sur les caractéristiques des navires et des pêcheries contribuant au développement de l’effort de pêche des thoniers-senneurs opérant dans le Pacifique occidental et central. Élaboration d’une base de données relative à l’évolution de l’effort effectif dans le temps dans le but de faciliter les analyses statistiques sur les prises par unité d’effort (PUE) réalisées à la senne
  • Participer à l’élaboration d’une base de données complète décrivant les technologies et les caractéristiques des navires en lien avec l’effort de pêche effectif.
  • Participer à/Réaliser des analyses des PUE à la senne à l’appui des modèles d’évaluation des stocks et des décisions de gestion.
  • Préparer des rapports de synthèse des résultats.
  1. Communication et présentation
  • Contribuer à la présentation des résultats et de leur synthèse aux niveaux pertinents.
  1. Perfectionnement professionnel comprenant l’acquisition de nouvelles compétences et connaissances utiles pour le projet en cours ou le domaine étudié
  • Acquérir une meilleure lecture du soutien apporté par le Programme pêche hauturière à la gestion régionale des ressources halieutiques hauturières.
  • Acquérir une meilleure connaissance des facteurs ayant une incidence sur l’efficacité de la pêche à la senne, et alimenter le corpus de connaissances utilisé pour contrôler ces facteurs dans le cadre du processus de normalisation des PUE.
  • Renforcer ses compétences et ses connaissances élémentaires du langage R pour les analyses statistiques, ainsi que sa maîtrise des bases de données relationnelles.
  • Améliorer ses capacités en matière de rédaction de rapports.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Origine océanienne
  • Ce poste est réservé aux ressortissant·e·s des États et Territoires insulaires océaniens.
  • Il s’adresse uniquement aux personnes travaillant au sein d’un service océanien des pêches/de protection de l’environnement ou d’une organisation non gouvernementale (ONG) reconnue, qui œuvre dans le domaine de la recherche halieutique hauturière, de la gestion ou du suivi des ressources dans un État ou Territoire insulaire.
  1. Qualifications
  • Diplôme de sciences reconnu avec une spécialisation dans le domaine de la pêche, des sciences marines, de l’informatique ou dans une discipline apparentée.
  1. Compétences techniques
  • Au moins deux années d’expérience dans le domaine de la pêche hauturière au sein d’un service des pêches ou d’un organisme équivalent en Océanie.
  1. Compétences linguistiques
  • Bonnes aptitudes de communication écrite et orale en anglais, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout supplémentaire.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Excellentes qualités relationnelles.
  • Bon esprit d’équipe, et capacité à tisser des relations et à travailler efficacement dans un contexte multiculturel.
  • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des pays en développement.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Conditions d’embauche : Le poste est réservé aux seul·e·s ressortissant·e·s et résident·e·s d’États et Territoires insulaires océaniens. Il s’adresse uniquement aux personnes employées de façon permanente ou temporaire au sein d’un service océanien des pêches/de protection de l’environnement ou d’une organisation non gouvernementale (ONG) reconnue, qui œuvre dans le domaine de la recherche halieutique hauturière, de la gestion ou du suivi des ressources dans un État ou Territoire insulaire.

Lettre d’appui – Les candidat·e·s doivent joindre à leur dossier une lettre signée de leur employeur, autorisant leur détachement et confirmant qu’ils/elles seront réintégré·e·s dans leurs fonctions à leur retour de la CPS.

Date d’entrée en fonction – Ce poste est à pourvoir dès que possible, et le/la candidat·e retenu·e sera engagé·e pour une période de 12 mois non renouvelable.

 

Rémunération – Le poste d’Agent·e océanien·ne des pêches se situe dans la classe 8 du barème 2019 de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de 2 790 DTS (droits de tirage spéciaux), soit environ 398 603 CFP (3 962 dollars É.-U., ou 3 340 euros) aux taux de change actuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages – La CPS subventionne le loyer de ses agents à Nouméa. Le/La candidat·e retenu·e a droit à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de son voyage aller et retour en avion, et au transport de bagages par fret aérien ou en bagages non accompagnés à concurrence de 36 kg. Les agents de la CPS bénéficient de 25 jours de congé annuel et de 30 jours de congé maladie par an, ainsi que d’une assurance médicale et d’une assurance-vie, et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Nous encourageons tou·te·s les candidat·e·s éligibles à postuler. Toutefois, puisqu’il s’agit d’un contrat particulier de courte durée, la liste complète des avantages compris dans d’autres types de contrats internationaux ne s’applique pas à ce contrat. Le/la titulaire du poste peut être accompagné·e de sa famille, mais devra assumer tous les frais supplémentaires, notamment de voyage, d’assurance, de scolarité et de logement. 

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux candidat·e·s retenu·e·s de présenter un extrait de casier judiciaire.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de présentation des candidatures : 11 décembre 2019

Référence du poste : SH000012

 

Les candidat·e·s doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/.

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du/de la candidat·e ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection (ci-dessous).

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Vous devez répondre à toutes ces questions. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection 

  1. Veuillez décrire votre expérience en ce qui concerne l’analyse des données halieutiques océaniennes.
  2. Expliquez l’utilisation qui pourrait être faite des données de prises et d’effort des senneurs pour étayer l’évaluation et la gestion des thonidés dans le Pacifique.
  3. Présentez les objectifs de perfectionnement professionnel particuliers que vous espérez poursuivre grâce à ce poste.

 


JD_PIFP Purse Seine_Fr.docx


Type: Contract - International

Catégorie: Fisheries, Aquaculture and Marine Ecosystems

Identifiant de référence: SH000012

Date d'affichage: 11/15/2019