Analyste-programmeur·se

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour le personnel expatrié
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

Descriptif de fonctions

 

Principale organisation scientifique et technique du Pacifique, la Communauté du Pacifique (CPS) appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, elle intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins comprend le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. Le Programme pêche hauturière s’est fixé pour but de faire en sorte que les pêcheries exploitant les ressources en thonidés, poissons à rostre et espèces associées de la région soient gérées dans un souci de viabilité économique et de préservation de l’environnement, sur la base des meilleures informations scientifiques disponibles. Le Programme pêche hauturière apporte son appui scientifique à la gestion de la pêche des thonidés et d’espèces associées, et plus particulièrement à l’évaluation et à la modélisation des stocks, à l’analyse et au suivi des pêcheries et de l’écosystème, ainsi qu’à la gestion des données. Le Programme pêche hauturière travaille en étroite collaboration avec les États et Territoires membres de la CPS, ainsi qu’avec la Commission des pêches du Pacifique occidental et central (WCPFC), l’Agence des pêches du Forum, les Parties à l’Accord de Nauru et d’autres organismes régionaux et sous-régionaux.

 

Fonctions – L’Analyste-programmeur·se travaille à l’élaboration de systèmes en ligne et d’applications mobiles de pointe, aux fins de la collecte, en mer et aux points de débarquement des captures, de données sur la pêche thonière dans le Pacifique. L’Analyste-programmeur·se relève du·de la Responsable du développement des systèmes et travaille en étroite collaboration avec l’Analyste-programmeur·se principal·e. Ses fonctions comprennent également la conception et la mise en œuvre d’une stratégie de test complète.

 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

 

  1. Systèmes de gestion de bases de données du Programme pêche hauturière
  • Concevoir et élaborer les systèmes de gestion des bases de données régionales sur la pêche thonière (enregistrement, saisie, importation et interrogation des données), assurer leur maintenance et rédiger la documentation s’y rapportant.
  • Diffuser sur demande les données et les fiches récapitulatives connexes du Programme pêche hauturière conformément à la politique de diffusion des données du Programme.
  1. Mission de suivi des pêcheries et de gestion des données pour le compte des membres de la CPS
  • Développer les systèmes nationaux de gestion des bases de données halieutiques, en particulier le système TUFMAN2, et en assurer la maintenance.
  • Développer des applications mobiles destinées au recueil de données relatives à la pêche thonière, et en assurer la maintenance.
  1. Renforcement des capacités des membres de la CPS
  • Former les personnels des pays à l’utilisation des systèmes de gestion des bases de données halieutiques et des applications mobiles.
  • Apporter un soutien aux pays en temps opportun.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Diplôme d’études supérieures dans le domaine des technologies de l’information.
  1. Compétences techniques
  • Au moins trois ans d’expérience du développement et de la maintenance de systèmes de gestion de larges bases de données relationnelles, à l’aide de MS SQL Server de préférence.
  • Au moins trois ans d’expérience du développement d’applications Web à l’aide de plateformes récentes, comme C#, Javascript/Typescript, Nhibernate ou d’autres produits équivalents.
  • Solide maîtrise de Git/GitHub.
  • Expérience avérée de la conception et du développement d’applications mobiles (pour tablettes, par exemple)/d’interfaces utilisateur.
  • Expérience de l’analyse des besoins en systèmes d’information, en concertation avec les clients.
  • Connaissances solides en matière de réseautique, d’infrastructure réseau et de systèmes d’exploitation.
  1. Compétences linguistiques
  • Bonne maîtrise de l’anglais
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Esprit d’initiative et bon esprit d’équipe, capacité à travailler efficacement dans un milieu multiculturel et multilingue.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de trois ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que la prise de fonctions soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

 

Traitement – Le poste d’Analyste-programmeur·se situe dans la classe 9 du barème 2020 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 3 140 à 3 829 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 462 468 et 563 910 XPF (4 334 à 5 284 USD, ou 3 875 à 4 726 EUR) environ. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agent·e·s de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujetti·e·s à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils et elles remplissent les conditions requises, les agent·e·s et les membres de leurs familles qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de rapatriement, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un voyage pour congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et invalidité et à une indemnité pour frais d’études. Les membres du personnel bénéficient de 25 jours de congé annuel et d’autres types de congés et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidat·e·s évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des personnes respectueuses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi le personnel. Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux candidat·e·s, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 15 novembre 2020 – 23h00, heure de Nouméa

Référence du poste : SH000028

 

Les candidatures doivent être déposées en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/

Les candidatures papier ne seront pas acceptées.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant vos compétences, votre expérience et vos motivations; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection :

  1. Décrivez, en vous aidant si possible d’exemples, les applications que vous avez développées avec un front-end web et une API en Asp.Net avec C#, ou d’autres produits équivalents.
  2. Quelle est, selon vous, la meilleure stratégie de test de logiciels, et quels sont les problèmes que vous pourriez rencontrer dans la mise en œuvre de cette stratégie au sein d’une équipe de développeurs ?
  3. Quelles seraient, selon vous, les principales difficultés que poseraient le développement et l’implémentation d’applications mobiles destinées au recueil de données dans les pêcheries océaniennes ?

JD - Analyst developer - F.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Pêches - Aquaculture et Ecosystèmes Marins

Identifiant de référence: SH000028

Date d'affichage: 10/16/2020