Chargé·e de la planification des programmes

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

Description

 

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant fièrement le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.


La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins (la Division) compte parmi les plus anciennes divisions de la CPS. Depuis plus de 60 ans, elle fournit des services scientifiques et techniques à l’appui de la gestion halieutique et du développement durable en Océanie. Son but est de faire en sorte que les ressources marines de l’Océanie soient gérées durablement en vue d’assurer la croissance économique, la sécurité alimentaire et la protection de l’environnement. La Division comprend deux programmes : le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. Le Programme pêche hauturière fait office de centre régional océanien de recherche scientifique et d’information sur les ressources halieutiques hauturières. Il offre à la région des services essentiels de collecte et de gestion des données, ainsi que des services de modélisation et d’analyse. Le Programme pêche côtière offre un appui technique et scientifique aux pays océaniens dans le but d’améliorer la gestion de la pêche côtière et d’assurer le développement durable de l’aquaculture et l’existence de moyens de subsistance pour les populations côtières de la région. Ces deux programmes sont secondés, dans leur travail, par le Bureau du Directeur de la Division, qui regroupe la section Information, la communication ainsi que le suivi-évaluation et l’amélioration continue.

 

Fonctions – Le·la Chargé·e de la planification des programmes assure la coordination stratégique, la supervision et le soutien logistique pour les réunions et événements de haut niveau dans le domaine de la pêche (notamment la Conférence des directeurs de pêches, la Conférence technique régionale sur les pêches côtières et la Conférence régionale des ministres des Pêches), et facilite l’engagement et la participation des membres de la CPS ainsi que des autres partenaires. Il·elle coordonne la mise en œuvre, l’examen et la planification stratégique du plan d’activité de la Division et des programmes de travail correspondants, et apporte son concours aux autres travaux nécessaires au sein du Bureau du Directeur.

 

Les principales responsabilités du poste sont les suivantes :

 

  1. Assurer la coordination stratégique, la supervision et le soutien logistique pour les réunions et événements de haut niveau dans le domaine de la pêche.
  • Assurer la coordination stratégique et le soutien logistique pour le contenu, le format, le programme des réunions ainsi que la participation à celles-ci, à savoir la Conférence annuelle des directeurs des pêches, la Conférence technique régionale sur les pêches côtières, la contribution de la CPS à la Conférence régionale des ministres des Pêches et les autres événements régionaux dans ce domaine.
  • Faire l’interface avec le Bureau du Directeur général de la CPS, l’Agence des pêches du Forum et le Forum des Îles du Pacifique concernant les dispositions à prendre pour les grands événements du domaine.
  • Préparer le budget des réunions et veiller à ce que les coûts restent dans les limites fixées.
  • Aider à la gestion des documents et des produits des réunions.
  • Tenir un calendrier des réunions, comprenant également les événements non organisés par la CPS, et veiller à ce que les préparatifs des réunions soient réalisés bien à l’avance.
  • Aider le·la Chargé·e de communication de la Division à mieux faire connaître les réunions.
  1. Coordonner la mise en œuvre et la planification stratégique du plan d’activité de la Division et des programmes de travail correspondants.
  • Coordonner la mise en œuvre du plan d’activité actuel de la Division, en définissant notamment les domaines à améliorer.
  • Diriger l’examen périodique et la mise à jour du plan d’activité de la Division.
  • Aider l’équipe de planification, suivi-évaluation et amélioration continue de la Division à assurer le suivi des progrès réalisés et des résultats obtenus au regard du plan d’activité.
  • Aider le·la Chargé·e de communication de la Division à présenter les résultats obtenus par rapport au plan d’activité.
  • Aider les équipes de la Division à mettre sur pied des programmes de travail respectant le plan d’activité de la Division et les processus de planification adoptés par l’ensemble de la CPS.
  • Soutenir l’alignement stratégique du plan d’activité au sein de la Division, notamment la prise en compte de ses objectifs et domaines de résultats essentiels dans la conception de nouveaux projets, les rapports financiers ou encore le système d’évaluation des résultats des agents.
  1. Faciliter l’engagement et la participation des membres de la CPS et des autres partenaires aux conférences régionales sur les pêches organisées par la CPS et à la planification stratégique de la Division.
  • Rester au fait des enjeux stratégiques régionaux, en effectuant les recherches nécessaires à cette fin.
  • Communiquer avec les services des pêches des pays membres, les organismes membres du CORP et les autres partenaires stratégiques au sujet de l’engagement et de la participation aux conférences et processus régionaux.
  • Faire participer les membres et les partenaires aux processus de planification de l’activité de la Division, à la définition des priorités et à la planification des tâches, de même que, au besoin, aux processus de programmation et de planification mise en œuvre à l’échelle de la CPS.
  • Contribuer si nécessaire aux autres tâches de l’équipe de planification, suivi-évaluation et amélioration continue de la Division afin de soutenir la collaboration, la participation et la communication des résultats obtenus par la Division aux membres et aux partenaires.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Diplôme spécialisé (ou équivalent) en développement international, relations internationales, politiques publiques, administration publique, sciences sociales ou une discipline connexe.
  1. Compétences techniques
  • Au moins cinq années d’expérience professionnelle dans le domaine des relations internationales, des politiques publiques ou de l’administration publique, avec une expérience du travail aux côtés de hauts fonctionnaires.
  • Expérience de l’organisation de réunions techniques ou de gouvernance internationales ou de haut niveau.
  • Expérience de la constitution de réseaux et de relations ainsi que de la gestion de partenariats avec des acteurs variés.
  • Connaissance et expérience avérées du secteur de l’aide et du développement international en Océanie.
  • Expérience professionnelle acquise dans des États et/ou Territoires insulaires océaniens, avec une bonne connaissance de la région Pacifique.
  1. Compétences linguistiques
  • Excellente maîtrise de l’anglais.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Esprit d’équipe, sens aigu des relations humaines et de la gestion des personnes.
  • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des enjeux propres aux pays en développement.
  • Excellentes capacités d’organisation et aptitude prouvée à mener plusieurs tâches de front.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de trois ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

 

Traitement – Le poste de Chargé·e de la planification des programmes se situe dans la classe 10 du barème 2020 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 3 490 à 4 267 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 514 028 et 628 360 francs CFP (4 817 à 5 888 dollars É.-U. ; 4 308 à 5 266 euros). Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience du·de la candidat·e. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidat·e·s présélectionné·e·s présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissant·e·s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux personnes dont la candidature a été retenue de présenter un extrait de casier judiciaire.

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 26 avril 2020, 23h00 (heure de Nouméa)

Référence du poste : AL000276

 

Les candidats doivent postuler en ligne sur le site http://fr.careers.spc.int/.

Les dossiers de candidature sur papier ne sont ni acceptés ni pris en compte.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences et l’expérience du·de la candidat·e au regard des principaux critères de sélection, ainsi que ses motivations ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de sélection sont prévues pour l’ensemble des postes à recrutement international à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de sélection

  1. Selon vous, quels sont les principaux facteurs de réussite dans le domaine de la planification et de la coordination stratégiques en Océanie ?
  2. Veuillez fournir un exemple de la façon dont vous favorisez un niveau important d’engagement et de participation d’un grand nombre d’acteurs variés en vue d’obtenir un effet précis. Ces acteurs peuvent être de hauts fonctionnaires, des partenaires d’exécution, des membres de la communauté ou encore des bailleurs de fonds.
  3. D’après vous, quels sont les principaux aspects à prendre en compte lors de l’intégration d’avis techniques et scientifiques issus de sources multiples à des notes d’information cohérentes destinées à des décideurs ?

JD_Programme Planning Officer_Fr.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Pêches - Aquaculture et Ecosystèmes Marins

Identifiant de référence: AL000276

Date d'affichage: 03/25/2020