Chargé/e de recherche halieutique/Chargé/e de recherche halieutique principal/e (écologie et biologie des thonidés)

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

Descriptif de fonctions

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins est basée au siège de la CPS, à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), et comprend le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. Le Programme pêche hauturière fournit un soutien scientifique à l’appui de la gestion de la pêche des thonidés et d’espèces associées, en particulier dans les domaines de l’évaluation et de la modélisation des stocks, du suivi des pêcheries et de la gestion des données et des écosystèmes.

Fonctions - Le/a titulaire de ce poste pilotera les travaux de recherche réalisés sur le terrain et en laboratoire en vue de fournir des données de qualité sur la dynamique et le cycle de vie de la bonite, du thon jaune, du thon obèse et du germon, et, ainsi, de renforcer les évaluations régionales des stocks de thonidés. Ce poste est proposé dans le cadre du nouveau programme de partenariat marin Union européenne-Pacifique (PEUMP) financé par l’UE qui débutera en septembre 2018.

La personne retenue relèvera du Directeur de recherche halieutique (suivi et analyse des pêcheries et de l’écosystème) et les responsabilités suivantes lui seront confiées :

  • Acquisition de données sur l’écologie et la biologie des thonidés visant à étayer les évaluations des stocks et à appuyer la gestion écosystémique des ressources halieutiques
    • Conduire des travaux de recherche sur la biologie et l’écologie des thonidés et participer à des activités de recherche sur l’écologie et la biologie qui débouchent sur de nouvelles connaissances dans les domaines de la pêche thonière, des populations de thonidés, de la biologie des thonidés et de leur environnement physique et biologique.
    • Mettre au point un système de suivi de l’écosystème des thonidés en élaborant des stratégies de marquage et de collecte d’échantillons biologiques (otolithes, contenus stomacaux, tissus) provenant de différentes sources (données d’observation, navires présents dans les eaux ciblées, campagnes de marquage et expéditions scientifiques) et superviser la mise en œuvre de ce dispositif, ainsi qu’intervenir sur le terrain, le cas échéant.
    • Coordonner, superviser et effectuer des travaux en laboratoire et former des agents de la CPS, ainsi que des agents en détachement et des stagiaires au travail en laboratoire.
  • Analyse de données et modélisation de la biologie et de l’écologie des thonidés
    • Analyser les données relatives à la biologie et à l’écologie des thonidés et les intégrer, entre autres informations, dans les cadres et les modèles analytiques existants et/ou nouveaux.
    • Participer à des analyses écologiques et biologiques ainsi qu’à l’élaboration de modèles permettant d’acquérir de nouvelles connaissances sur les relations existant entre les pêcheries thonières, les populations de thonidés, les populations d’espèces accessoires, et leur environnement physique et biologique.
    • Analyser l’impact du changement climatique sur la biologie et l’écologie des thonidés grâce à des simulations obtenues à l’aide de modèles ainsi qu’à des analyses écosystémiques.
  • Information et renforcement des capacités à l’échelon régional au profit de la WCPFC et à l’échelon national au profit des membres de la CPS
    • Dispenser à des agents détachés des formations sur la biologie et l’écologie des thonidés et sur les approches analytiques et la modélisation qui s’y rapportent.
    • Contribuer, chaque fois qu’il y a lieu, aux publications du Programme pêche hauturière, de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins et de la CPS, comme les lettres d’information sur les pêches, les rapports annuels et les rapports de résultats destinés aux membres du Comité des représentants des gouvernements et administrations (CRGA) et aux bailleurs.
    • Élaborer des rapports pour l’ensemble des activités entreprises, selon le format approprié à l’activité, notamment des rapports techniques et des rapports de mission, et contribuer à l’apport d’informations à consigner dans les demandes de financement et les rapports à présenter aux bailleurs de fonds.
  • Élaboration de projets, planification, mobilisation de ressources, établissement de rapports et administration
    • Aider le/la Chef de la Section à élaborer les plans de travail annuels et les rapports d’activité pour la Section en s’appuyant sur le plan d’activité de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins.
    • Tenir à jour les procédures de la CPS et autres procédures administratives en vigueur pour l’ensemble des activités entreprises.
    • Remplacer d’autres agents en congé ou en mission, si nécessaire.

    Pour plus d'informations, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

     

    Principaux critères de sélection

  • Qualifications
    • Diplôme de deuxième ou troisième cycle, de préférence au niveau du doctorat, en sciences halieutiques, biologie des populations, génétique des populations, âge et croissance, modélisation de l’écosystème ou dans une autre discipline connexe, ou expérience équivalente.
  • Compétences techniques
    • Connaissance approfondie de l’application directe de la recherche sur l’écologie marine visant, idéalement, à rendre des avis scientifiques en matière de gestion des pêches.
      • Pour une candidature au poste de Chargé/e de recherche halieutique principal/e, être titulaire, au minimum d’un master et avoir sept années d’expérience dans l’application directe de la biologie et de l’écologie halieutiques, ou trois années d’expérience pour les titulaires d’un doctorat.
      • Pour une candidature au poste de Chargé/e de recherche halieutique, être titulaire d’un master et avoir moins de sept années d’expérience dans l’application directe de la biologie et de l’écologie halieutiques, ou moins de trois années d’expérience pour les titulaires d’un doctorat.
    • Des publications dans les domaines de la biologie et de l’écologie halieutiques.
    • Des compétences avérées dans le domaine de l’analyse quantitative.
  • Compétences linguistiques
    • La maîtrise de l’anglais est essentielle, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout supplémentaire.
  • Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
    • Solides qualités relationnelles contribuant à nouer des relations ainsi que des partenariats fructueux au sein de l’Organisation et avec ses partenaires.
    • Bon esprit d’équipe et capacité à tisser des relations et à travailler efficacement dans un environnement multiculturel.
    • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des pays en développement.
    • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens et une expérience directe de la pêche thonière dans la région océanienne constituent des atouts.

     

    Traitement et conditions d’emploi

    Date d’entrée en fonction – Dès janvier 2019.

    Durée du contrat – 3 ans.

    Traitement – Le poste sera pourvu à l’échelon de Chargé/e de recherche halieutique principal/e (classe 12 du barème 2018 de la CPS ; traitement mensuel de départ de 4 580 à 5 629 DTS [droits de tirage spéciaux], soit entre 675 802 et 830 549 CFP (6 320 à 7 767 dollars É.-U. ou 5 663 à 6 960 euros) ou à l’échelon de Chargé de recherche halieutique (classe 11 du barème 2018 de la CPS ; traitement mensuel de départ de 4 022 à 4 931 DTS [droits de tirage spéciaux], soit entre 593 469 et 727 634 CFP (5 550 à 6 805 dollars É.-U. ou 4 973 à 6 098 euros). Le recrutement à un de ces deux postes dépendra des qualifications et de l’expérience du candidat qui remplira les critères précisés ci-dessus. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de la fourchette correspondante, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience du candidat. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

    Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie.-. La CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

    Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidatures présélectionnées présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissants/e/s des États et Territoires insulaires océaniens.

    Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

    Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux personnes dont la candidature a été retenue de présenter un extrait de casier judiciaire.

    Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

     

    Modalités de candidature

    Date limite de dépôt des candidatures : 28 octobre 2018

    Référence du poste : AL000113

    Veuillez postuler sur l:  http://fr.careers.spc.int/

    Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

    Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

    • un CV, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
    • une lettre d’accompagnement exposant vos compétences, votre expérience et vos motivations ; et
    • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

    Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

    Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à recrutement international à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.


    http://spc.turborecruit.com.au/position_description/773/RECRUT 18 R - (2411) JD FAME Senior Fish Scientist Tuna Ecology Biology Noumea - F.docx

    Catégorie: Fisheries, Aquaculture and Marine Ecosystems

    Identifiant de référence: AL000113

    Date d'affichage: 10/03/2018