Chef d’équipe (intégration et renforcement des capacités)

Suva, Fiji

  • Poste basé à Fidji
  • Conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

Description 

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique et appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 20 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

L’Équipe régionale d’éducation en matière de droits de la personne a été créée au sein de la CPS en 1995 ; depuis, elle joue un rôle d’avant-garde en offrant aux pays océaniens un appui au renforcement des capacités et à la recherche ainsi qu’un soutien stratégique, juridique et technique dans le domaine des droits de la personne. Sa mission est de promouvoir le respect des droits de la personne et des règles de gouvernance, au profit du développement durable et équitable de la région et de tous les Océaniens.

Le/la Chef d’équipe (intégration et renforcement des capacités) est chargé/e de renforcer les capacités internes de la CPS et de l’Équipe régionale d’éducation en matière de droits de la personne afin de promouvoir le respect des droits de la personne dans la région Pacifique. Pour ce faire, la personne titulaire du poste doit piloter l’élaboration et la mise en œuvre des activités de l’Équipe visant à intégrer à l’ensemble de l’Organisation une approche fondée sur les droits, dans le cadre de la stratégie centrée sur l’individu de la CPS. Elle doit également veiller à ce que l’Équipe ait recours à des supports, des ressources, des outils, des méthodes et des pratiques (pédagogiques) appropriés afin de proposer de manière efficace une assistance technique, des formations et des activités de renforcement des capacités de façon plus générale, conformément à son plan d’activité. Le/la Chef d’équipe doit mettre au point de nouveaux supports, ressources et outils au profit de l’Équipe, ou adapter ceux qu’elle emploie actuellement, et garantir leur utilisation effective par l’Équipe. Il/elle doit également offrir aux membres de l’Équipe, selon les besoins, un accompagnement, des conseils ainsi que des formations appropriés, ou fournir tout autre service contribuant au renforcement de leurs capacités, afin de faire en sorte que l’Équipe accomplisse un travail de haute qualité, continuellement conforme aux droits de la personne, aux normes techniques en matière d’intégration transversale et aux principes applicables pour l’enseignement aux adultes (andragogie).

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

  • Élaborer des stratégies, des plans et des programmes ;
  • Diriger et gérer le personnel ;
  • Veiller au renforcement des capacités et à l’intégration transversale en matière de qualité technique ;
  • Gérer et mettre en œuvre des programmes intégrés (approche fondée sur les droits) ;
  • Entretenir des partenariats et des relations avec les parties prenantes et travailler en réseau ;
  • Mener des activités de suivi-évaluation et amélioration continue.

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités correspondant à ce poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions fourni.

Principaux critères de sélection

Qualifications

  • Master dans un domaine pertinent, tel que le droit relatif aux droits de la personne, le développement international, les sciences sociales ou l’éducation, l’enseignement ou la formation pour adultes. Ou expérience professionnelle équivalente au sein d’une organisation internationale œuvrant dans le domaine des droits humains et/ou du développement social.

Connaissances et expérience

  • Au moins 10 ans d’expérience à un poste similaire sur des projets complexes faisant intervenir de multiples bailleurs de fonds, parties prenantes et bénéficiaires, de préférence dans le contexte insulaire océanien.
  • Expérience de l’encadrement, et notamment capacité à former et à maintenir des équipes interculturelles et pluridisciplinaires hautement performantes.
  • Expérience dans l’intégration d’approches fondées sur les droits de la personne dans les programmes de développement et les programmes intégrés.
  • Expérience préalable de la production de ressources pédagogiques et techniques multimédias, notamment la mise en place d’activités d’apprentissage et d’enseignement centrées sur l’apprenant et basées sur l’expérience.     

Compétences essentielles

  • Connaissance fine de la gestion de projet en particulier des principes de gestion des cycles de projet, de la planification axée sur les résultats, de la gestion des risques et du suivi et de la rédaction de rapports.
  • Compétences en gestion des ressources humaines, en particulier capacité à former, à accompagner et à conseiller le personnel au moyen d’approches diverses.
  • Excellentes aptitudes à régler les difficultés qui se posent dans la gestion de projets.
  • Habilité à élaborer et à exécuter des budgets, ainsi qu’à rédiger des rapports connexes.
  • Maîtrise d’un large éventail de modalités d’intégration et de renforcement des capacités.
  • Aptitude à travailler dans un esprit constructif pour résoudre des problèmes, répondre aux inquiétudes et surmonter les divergences de vues.
  • Grandes capacités de persuasion et facilité à nouer des relations.

Compétences linguistiques

  • Excellente maîtrise de l’anglais, oral et écrit, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout.

Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle

  • Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel, respectueux de l’équité et ouvert à tous.
  • Aptitude à représenter l’Équipe régionale d’éducation en matière de droits de la personne de la CPS dans les enceintes régionales et internationales.

Traitement et conditions d’emploi

Durée du contrat – La personne retenue sera engagée pour une durée de deux ans, et son contrat pourra éventuellement être prolongé en fonction de ses résultats et des financements disponibles.

Traitement – Le poste de Chef d’équipe (intégration et renforcement des capacités) se situe dans la classe 12 du barème 2019 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 3 393 à 4 242 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 10 010 et 12 512 dollars fidjiens (4 818 à 6 023 dollars É.-U. ; 4 062 à 5 078 euros), aux taux de change actuels. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience du/de la candidat/e étant dûment prises en compte. La progression au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Les agents expatriés de la CPS en poste aux Fidji ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu. En revanche, les nationaux fidjiens employés par la CPS aux Fidji en sont redevables.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste aux Fidji – La CPS verse une indemnité mensuelle de logement, d’un montant compris entre 1 230 et 2 750 dollars fidjiens. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance médicale et à une assurance vie, ainsi qu’à une indemnité pour frais d’études. Les agents bénéficient de 25 jours de congé annuel et de 30 jours de congé maladie par an, et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidatures présélectionnées présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissants/e/s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux personnes dont la candidature a été retenue de présenter un extrait de casier judiciaire.

Modalités de candidature

Date butoir – 19 septembre 2019

Les candidats doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://careers.spc.int/

Les candidatures papier ne seront pas acceptées.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour ;
  • les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences et l’expérience du/de la candidat/e ainsi que ses motivations.
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Il n’est pas nécessaire de joindre aux dossiers de candidature des copies de diplômes ou de lettres de référence. Ces documents pourront, au besoin, être demandés ultérieurement.

S’agissant du personnel international en poste aux Fidji, un/e seul/e ressortissant/e étranger/ère par famille peut être employé/e par une entité exerçant ses activités aux Fidji. La Communauté du Pacifique n’autorise donc pas l’emploi des conjoint/e/s.

Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

Questions de présélection :

  1. Selon vous, qu’est-ce qu’une approche fondée sur les droits et en quoi une telle approche est-elle importante dans le contexte des activités menées par la CPS ? Veuillez répondre en 600 mots tout au plus.
  2. On entend souvent que les droits de la personne sous-tendent le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et les Objectifs de développement durable. Qu’est-ce que cela signifie ? Veuillez répondre en 600 mots tout au plus.
  3. D’après vous, dans le domaine du renforcement des capacités, quelles sont les approches et priorités que les agents de l’Équipe régionale d’éducation en matière de droits de la personne devraient retenir dans le cadre de leurs activités ? Pour ce qui est des différentes approches que vous avez mentionnées, quels sont les types de ressources, de supports et d’outils qui pourraient être utilisés en vue du renforcement des capacités ? Veuillez répondre en 800 mots maximum.

JD -Team Leader - Mainstreaming and Capacity Building.docx


Type: Contract - International

Catégorie: Human Rights

Identifiant de référence: CB000119

Date d'affichage: 08/21/2019