Chef d’équipe (risques de catastrophe)

Suva, Fidji

La Division géosciences, énergie et services maritimes. Cette Division se concentre sur les trois programmes techniques suivants :

  • Le Programme océans et services maritimes – apporte une assistance aux pays en renforçant la science appliquée des océans et les connaissances requises pour une prise de décisions politiques factuelles et des solutions techniques permettant d’améliorer la gouvernance des océans et des services maritimes, de la gestion et du développement de capacités.
  • Le Programme géoressources et énergie – aide les pays membres en appliquant des connaissances techniques aux domaines de la géoscience et de l’utilisation de l’énergie durable.
  • Le Programme résilience aux catastrophes et résilience des communautés – aide les pays membres à renforcer leur résilience par une action intégrée en matière de gestion des risques de catastrophe, d’adaptation au changement climatique, de gestion des ressources naturelles et d’accès amélioré à l’eau et à l’assainissement.
  • Les deux axes prioritaires de cette division sont, d’une part, la programmation et les opérations, qui favorisent le perfectionnement des méthodes de programmation intégrée et le soutien opérationnel dans l’ensemble de la Division, et, d’autre part, la géoinformatique, qui vise à fournir des services variés, intégrés, uniques et adaptés aux besoins de tous les programmes de travail, projets et pays membres de la CPS.

    Fonctions – Le Chef d’équipe (risques de catastrophes) est chargé/e de la mise en œuvre générale du volet aléas et risques du Programme résilience aux catastrophes et résilience des communautés et supervise les projets qui font partie de ce domaine, notamment le Programme de résilience dans le Pacifique de la Banque mondiale (PREP I et II). La personne titulaire du poste offre des conseils d’experts stratégiques et techniques de haut niveau sur la gestion des risques de catastrophe (GRC), la coordination des activités, l’évaluation des résultats et la présentation de rapports à la Communauté du Pacifique (CPS), à la Division géosciences et services maritimes et au Programme résilience aux catastrophes et résilience des communautés, ainsi qu’aux pouvoirs publics des pays océaniens et aux partenaires.

    Les principales responsabilités du poste sont les suivantes :

    • Conseils d’experts stratégiques et techniques de haut niveau sur les approches à adopter en matière de GRC et les activités à mener afin de mieux comprendre et de gérer les risques, les aléas et de renforcer la gouvernance aux échelles locale, nationale, sous-régionale et régionale pour les pouvoirs publics des pays océaniens, la CPS et les partenaires.
    • Élaboration et coordination d’une série d’activités régionales et nationales qui renforcent durablement les capacités des interlocuteurs nationaux en GRC et une meilleure compréhension et gestion des risques et des aléas, à travers des programmes ciblés et stratégiques de développement des capacités.
    • Gestion globale du volet gestion des risques de catastrophe (aléas et risques) du Programme résilience aux catastrophes et résilience des communautés, notamment un soutien de haut niveau pour l’élaboration et la concrétisation de projets spécifiques tels que convenus avec le/a Directeur/trice ajdoint/e de ce Programme et la Direction, et mobilisation de nouveaux financements.
    • Amélioration de la GRC par le biais d’activités efficaces de plaidoyer et de communication au sein des États et Territoires insulaires océaniens et entre eux, la CPS, les partenaires et les organisations régionales et internationales.
    • Contribution au renforcement de la capacité et de l’efficacité du Programme résilience aux catastrophes et résilience des communautés de la CPS en fournissant des conseils d’experts stratégiques et en favorisant des relations productives avec les partenaires.

    Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions fourni.

    Principaux critères de sélection

    Qualifications

    • Diplôme de l’enseignement universitaire supérieur (et/ou expérience équivalente) en gestion des risques de catastrophe et/ou dans des disciplines relatives à la résilience aux risques climatiques ou dans d’autres domaines pertinents.

    Connaissances et expérience 

    • Au moins dix ans d’expérience avérée en gestion d’activités complexes liées à la gestion des risques de catastrophe, avec au moins cinq ans d’expérience à des fonctions de direction.
    • Compétences techniques solides en GRC, en élaboration et utilisation d’outils d’évaluation des risques et/ou des aléas et en évaluations de l’impact à des fins de prises de décision factuelles, d’approches de gouvernance du risque et de développement des capacités en GRC.
    • Connaissances et compréhension des questions de GRC actuelles et passées auxquelles sont confrontés les États et Territoires insulaires océaniens, notamment les obstacles rencontrés et les stratégies à mettre en œuvre pour les surmonter.
    • Expérience des activités efficaces de plaidoyer des questions relatives à la GRC, et des solutions qui existent à différents niveaux, notamment en consolidant le soutien apporté par les partenaires du développement et les parties prenantes.
    • Compréhension et connaissance approfondie de la coordination des activités de riposte et de relèvement suite à une catastrophe dans la région.

     Compétences essentielles

    • Compétences en matière de direction, notamment de coordination et d’encadrement de personnel.
    • Capacité à concevoir, gérer et mettre en œuvre des programmes complexes d’assistance au développement aux échelles régionale, sous-régionale et locale, notamment dans des îles éloignées du Pacifique.
    • Bonne connaissance des principes de gestion de projet, notamment une compréhension des principes de gestion du cycle de projet, des cadres logiques et des méthodes de suivi-évaluation, et une aptitude à répondre aux exigences d’établissement de rapports fixées par les partenaires du développement.
    • De réelles compétences en matière de réseautage et la capacité à mettre en place et à entretenir des relations de travail solides avec les interlocuteurs nationaux et les partenaires régionaux de la CPS.
    • De solides compétences en informatique, une connaissance de préférence des versions actuelles de Microsoft Word, Excel, Outlook, Project et PowerPoint.

    Compétences linguistiques 

    • Excellentes capacités de communication à l’oral comme à l’écrit.
    • Capacité à communiquer efficacement des informations complexes sur la GRC, les aléas et les risques à des spécialistes et aux non-initiés.

    Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle 

    • Aptitude à travailler dans un environnement pluriculturel, respectueux de l’équité et ouvert à tous.

    Traitement et conditions d’emploi

    Durée du contrat – Le/a candidat/e retenu/e sera engagé/e pour une durée de trois (3) ans.

    Traitement - Le poste de Chef d’équipe (risques et catastrophes) se situe dans la classe 13 du barème 2018 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 3 890 à 4 863 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 11 126 et 13 907 dollars fidjiens (5 368 à 6 710 dollars É.-U. ; 4 810 à 6 013 euros). Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Les agents expatriés de la CPS en poste aux Fidji ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu. En revanche, les ressortissants fidjiens employés par la CPS aux Fidji en sont redevables.

    Avantages dont bénéficie le personnel international en poste aux Fidji – La CPS verse une indemnité mensuelle de logement, d’un montant compris entre 1 170 et 2 625 dollars fidjiens. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie et à une indemnité pour frais d’études. Les agents bénéficient de 25 jours de congé annuel et de 30 jours de congé maladie par an, ainsi que d’une assurance vie, et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

    Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français

    Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidat/e/s présélectionné/e/s présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissants/e/s des États et Territoires insulaires océaniens.

    Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

    Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux candidat/e/s retenu/e/s de présenter un extrait de casier judiciaire.

    Modalités de candidature

    Date butoir – 28 septembre 2018

    Les candidat/e/s doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://careers.spc.int/

    Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

    Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

    • un curriculum vitae à jour ;
    • les coordonnées de trois références professionnelles ;
    • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du/de la candidat/e ; et
    • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

    Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

    Les candidat/e/s sont prié/e/s de ne pas joindre de copies de leurs diplômes ou de lettres de référence à leur dossier. Ces documents pourront, au besoin, leur être demandés ultérieurement.

    S’agissant du personnel international en poste aux Fidji, un seul ressortissant étranger par famille peut être employé par une entité exerçant ses activités aux Fidji.

    Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas étudiée lors de l’étape de présélection.


    http://spc.turborecruit.com.au/position_description/773/JD Disaster Risk Team Leader.docx

    Catégorie: Environmental Durability & Climate Change

    Identifiant de référence: CB000074

    Date d'affichage: 09/11/2018