Conseiller·ère principal·e

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

 

Description

 

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique et appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Communauté du Pacifique adhère à la vision entérinée par les chefs d’État et de gouvernement du Forum des Îles du Pacifique dans le Cadre pour le régionalisme dans le Pacifique : Notre vision pour le Pacifique est celle d’une région où règnent la paix, l’harmonie, la sécurité, l’intégration sociale et la prospérité, et où l’ensemble des peuples du Pacifique peuvent vivre libres et en bonne santé tout en étant productifs. La CPS a pour mission d’œuvrer en faveur du bien-être des Océaniens en mobilisant la science et le savoir à l’aide de méthodes efficaces et novatrices, et en s’appuyant sur une compréhension fine des spécificités et des cultures des populations du Pacifique.

 

Le siège de la CPS se situe à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie et compte plusieurs antennes régionales : celle des Îles Fidji, à Suva, à laquelle s’ajoutent le Bureau régional pour la Micronésie de Pohnpei (États fédérés de Micronésie), le Bureau régional pour la Mélanésie situé à Port-Vila (Vanuatu) et le Bureau de pays des Îles Salomon, à Honiara.

 

Fonctions – Le·la Conseiller·ère principal·e conseille le Directeur général sur des questions stratégiques, coordonne le travail du Bureau du Directeur général et de la haute direction et assure la gestion globale dudit Bureau. Il·elle fournit au Directeur général des conseils et des orientations stratégiques sur les interactions avec les grands forums régionaux et internationaux ainsi qu’avec les protocoles des pays membres. Il·elle relève directement du Directeur général et travaille en étroite collaboration avec la haute direction des divisions, des projets et du soutien aux programmes.

 

Les principales responsabilités du poste sont les suivantes :

  1. Gestion des conférences
  • CRGA et Conférence : supervision des services de secrétariat pour les sessions de l’organe directeur de la CPS (le CRGA) et de la Conférence, en participant à la définition de l’ordre du jour ; élaboration, « assurance qualité » et suivi des exposés ; préparation de notes d’information pour le Directeur général, la présidence du CRGA et la présidence de la Conférence ; suivi et application de la mise en œuvre des décisions prises.
  • Soutien à l’amélioration continue et à l’efficacité du CRGA.
  • Gestion des relations et renforcement des liens avec les gouvernements nationaux et les administrations. Renforcement et maintien d’un engagement au plus haut niveau avec la présidence de la Conférence.
  1. Conseil et stratégie pour les relations interorganisations
  • Services de conseil pour le Directeur général et la haute direction.
  • Gestion du budget et du programme de travail intégré du Bureau du Directeur général.
  • Réalisation de livres blancs de qualité afin d’aider le Directeur général et la haute direction dans leur prise de décisions.
  • Gestion des calendriers à long terme du Directeur général afin de veiller à la bonne hiérarchie des priorités de travail, ainsi qu’à l’efficacité et à la pertinence de leur utilisation.
  1. Relations stratégiques externes, et notamment coordination entre les organisations membres du CORP
  • Interface régionale et internationale : conseils de haut niveau pour coordonner la participation à certains forums régionaux et internationaux importants, notamment : réunions du Forum des Îles du Pacifique et des chefs d’État et de gouvernement des pays membres du Forum conformément au Cadre pour le régionalisme, réunions/échanges avec les directeurs des organisations membres du CORP et réunions associées, réunions internationales importantes pour les membres de la CPS, représentants du Pacifique auprès de l’ONU et de l’Union européenne, institutions spécialisées des Nations Unies (en particulier les PEID océaniens), réunions d’engagement et de plaidoyer à l’échelle internationale.
  • Aide au Directeur général dans la gestion des relations avec les organismes membres du CORP.
  • Représentation du Directeur général au niveau exécutif lors d’événements régionaux ou internationaux importants, lorsque ce dernier ne peut participer et que le thème de ces événements ne correspond pas aux fonctions des autres membres de la haute direction. Garantie de la cohérence avec les directeurs généraux adjoints en matière de participation et de représentation.
  1. Fourniture de conseils sur la CPS et les pays membres
  • Avec le Directeur général, interaction avec les directeurs généraux adjoints et les directeurs des divisions de la CPS afin de veiller à la bonne information du Directeur général concernant les travaux menés au sein de l’Organisation.
  • Veille régulière sur les tendances régionales et mondiales en matière de développement et, en concertation avec les spécialistes techniques, fourniture de conseils stratégiques au Directeur général concernant les domaines dans lesquels la participation de la CPS, ou son action sur le programme de développement, pourrait ou devrait être utile, en particulier les activités liées aux Objectifs de développement durable.
  • Au besoin, aide au Directeur général en matière de résolution de problèmes, proposition de solutions, gestion avisée des questions sensibles, suivi des décisions. Gestion des conflits et des ambiguïtés sur les rôles au sein du CORP, en tant que de besoin.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Diplôme de second cycle universitaire en développement international, administration d’entreprise, gestion d’un domaine connexe pertinent ou expérience équivalente.
  1. Compétences techniques
  • Expérience professionnelle globale pertinente d’au moins 15 ans.
  • Au moins 10 années d’expérience à un poste similaire ou comparable de niveau international, relevant idéalement d’un directeur général, d’un secrétaire général ou d’un dirigeant d’une organisation.
  • Connaissance et expérience pratiques approfondies de l’Océanie, des mécanismes et protocoles gouvernementaux et compréhension fine des priorités de développement international.
  • Expérience prouvée du travail avec les pouvoirs publics nationaux, notamment de l’interface avec des ministres et des hauts fonctionnaires.
  • Solides compétences en leadership, gestion du changement et gestion du personnel.
  1. Compétences linguistiques
  • Excellentes capacités de communication à l’oral comme à l’écrit permettant des échanges efficaces en anglais et/ou en français.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Excellente connaissance des États et Territoires insulaires océaniens.
  • Excellentes qualités relationnelles et aptitude à renforcer les capacités individuelles des membres de son équipe.
  • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des enjeux propres aux pays en développement.
  • Autonomie, esprit d’initiative, aptitude à trouver des solutions dans un esprit de collaboration et d’ouverture.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Date d’entrée en fonction – Le plus tôt possible.

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de deux ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

 

Traitement – Le poste de Conseiller·ère principal·e se situe dans la classe 13 du barème 2019 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 5 194 à 6 396 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 742 040 et 913 800 CFP (7 376 à 9 083 dollars É.-U. ; 6 218 à 7 658 euros), aux taux de change actuels. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidatures présélectionnées présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissant·e·s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux personnes dont la candidature a été retenue de présenter un extrait de casier judiciaire.

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 19 janvier 2020

Référence du poste : SH000013

 

Les candidats doivent postuler en ligne sur le site http://fr.careers.spc.int/.

Les candidatures sur papier ne pourront être acceptées ou étudiées.

Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences et l’expérience du·de la candidat·e au regard des principaux critères de sélection, ainsi que ses motivations ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

 

Des questions de sélection sont prévues pour l’ensemble des postes à recrutement international à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de sélection 

  1. En quelques mots, quelles sont les compétences essentielles pour assurer un travail de qualité à ce poste ? En outre, comment, selon vous, ce poste peut-il soutenir le Directeur général et, par extension, la Communauté du Pacifique ?
  1. Veuillez présenter, dans les grandes lignes, la démarche et les processus que vous avez appliqués pour bien gérer des sommets internationaux tels que le CRGA ou la Conférence.
  1. Quels sont les trois principaux enjeux de l’Océanie pour l’année 2020 ? Veuillez justifier votre réponse.
  1. Veuillez décrire deux grandes réalisations, effectuées au cours des cinq dernières années, qui se montrent particulièrement pertinentes pour le poste.
  1. Veuillez décrire une situation délicate d’un point de vue culturel ou politique que vous avez dû gérer et résoudre dans la région.

JD_Senior Adviser_Fr.docx


Type: Contract - International

Catégorie: Fisheries, Aquaculture and Marine Ecosystems

Identifiant de référence: SH000013

Date d'affichage: 11/15/2019