Coordonnateur·rice (durabilité environnementale)

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

Description

 

La Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique du Pacifique, appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires membres qui en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

Le Programme durabilité environnementale et changement climatique (DECC) a été créé afin de permettre à la CPS de renforcer et de simplifier ses activités en lien avec le changement climatique en rassemblant les travaux déjà effectués par l’Organisation dans un cadre stratégique et technique cohérent. En outre, ce Programme pilote les activités de la CPS en matière de changement climatique et de durabilité environnementale, collabore avec les partenaires régionaux et internationaux de l’Organisation et fait la promotion de l’intégration de ces questions à l’ensemble des actions de développement menées par les divisions de l’Organisation.

 

Fonctions – Le·la Coordonnateur·rice (durabilité environnementale) assure la coordination de la politique de responsabilité sociale et environnementale de la CPS à l’échelon de l’Organisation et des programmes, dans l’optique de prévenir, de réduire ou de compenser les répercussions des activités des projets de la CPS sur l’amélioration globale de la durabilité.

 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

 

  1. Piloter et coordonner la politique de responsabilité sociale et environnementale de la CPS par la mise en œuvre du plan d’action RSE
  • Pilier « personnel » du plan d’action RSE :
    • Travailler, avec les sections de la Direction opérations et gestion, à l’intégration transversale de la durabilité sociale et environnementale.
    • Participer au Comité sur l’approche intégrée du genre afin de garantir la compatibilité et les synergies avec la démarche centrée sur les personnes et la politique de RSE.
    • En collaboration avec les sections pertinentes de la CPS, encourager la mise en œuvre de mesures pratiques en réponse aux enquêtes et aux suggestions, et afin d’améliorer le bien-être du personnel.
  • Pilier « opérations » du plan d’action RSE :
    • Assurer un suivi annuel des émissions de la CPS, et surveiller et analyser l’évolution d’une année sur l’autre.
    • Coordonner et faciliter, en collaboration avec les sections de la Direction opérations et gestion, la prise de mesures d’économie d’énergie et la réalisation d’audits ; soutenir et piloter la mise en œuvre de mesures économiques de réduction des émissions.
    • Être vecteur de changement dans les activités de la CPS : piloter la révision des politiques de la Direction opérations et gestion et les procédures de l’Organisation afin d’y intégrer la responsabilité environnementale, aux côtés des normes internationales de certification (ISO 26000).
    • Coordonner et superviser le fonds de la CPS pour la neutralité carbone en partenariat avec les personnes-ressources des divisions et la haute direction de l’Organisation.
    • Fournir des conseils sur les possibilités de compensation des émissions résiduelles.
  • Pilier « programmes » du plan d’action RSE
    • Élaborer et mettre en œuvre le plan d’action de la politique RSE pour les projets et les programmes.
    • Conseiller les divisions dans le domaine de l’évaluation et de la gestion des risques environnementaux et sociaux et de leurs conséquences sur les activités de projet à l’aide d’un processus de diagnostic CH/RSE.
    • Piloter la mise en œuvre complète de la politique à l’échelle de la CPS depuis 2019, coordonner le processus de diagnostic RSE de chaque nouveau projet à l’aide de l’outil d’assistance CH/RSE.
  1. Gestion des connaissances et communication de la RSE
  • Superviser les stagiaires et l’adjoint·e dans l’élaboration de supports de communication définissant des pratiques saines en matière de responsabilité sociale et environnementale (RSE), ainsi que dans la large diffusion de ces supports à l’échelle de la CPS (et au-delà) : vidéos, affiches, etc.
  • Concevoir et tenir à jour une page intranet sur la RSE afin que les agents puissent mettre directement en œuvre la politique dans ce domaine dans le cadre de leurs projets.
  • Élaborer, en collaboration avec le Pôle communication, une page Web consacrée à la RSE pour un public externe, ainsi qu’aux mécanismes de réclamation.
  • Constituer et gérer un groupe de pratique RSE à la CPS : renforcer les capacités des divisions en matière de protection environnementale et sociale.
  • Concevoir et organiser des formations à la RSE.
  • Encourager la prise de mesures durables sur le plan environnemental à l’échelle de l’Organisation afin de sensibiliser à ces enjeux et de renforcer l’esprit d’équipe.
  1. Mise au point des partenariats du Programme et des activités prévues dans le Plan stratégique du DECC
  • Renouveler et renforcer les partenariats avec des organisations nationales et internationales.
  • Accréditation auprès du Fonds vert pour le climat (FVC) : aider le·la Directeur·rice du Programme DECC et l’Unité financements climatiques dans leurs échanges avec le FVC, respecter les modalités d’accréditation et définir des mesures de protection sociale et environnementale pour constituer une réserve de projets FVC.
  • Examiner les plans d’activité des divisions pour encourager l’intégration d’un volet de responsabilité sociale et environnementale.
  1. Élaboration de programmes et de projets et mobilisation des ressources
  • Soutenir l’élaboration de projets et de programmes ainsi que la mobilisation de fonds pour renforcer la durabilité environnementale à l’échelle régionale.
  • Repérer les possibilités de mobilisation de fonds pour financer la mise en œuvre de la RSE à la CPS.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Master (ou équivalent) dans un domaine pertinent pour le poste (gestion environnementale, énergie, ingénierie, développement international, politiques publiques).
  1. Compétences techniques
  • Dix ans d’expérience dans le domaine de la gestion de la durabilité environnementale, notamment dans la recherche, l’analyse et l’établissement de rapports dans la fonction publique ou des organismes de développement.
  • Expérience de la mise en œuvre de stratégies de responsabilité sociale et environnementale et de réduction des émissions (à l’échelon d’une organisation), et notamment des procédures de quantification et de documentation.
  • Expérience de la direction et de la gestion de projets dans un contexte institutionnel régional ou international.
  • Expérience avérée de l’organisation et de l’animation d’ateliers et de séminaires, de préférence dans la région océanienne.
  • Excellentes aptitudes rédactionnelles, notamment pour une vaste gamme de rapports, destinés à un lectorat varié.
  • Capacités avérées d’organisation et aptitude à travailler efficacement avec très peu d’instructions, à accomplir plusieurs tâches en même temps et à respecter les échéances lorsque les demandes d’assistance sont à la fois multiples et urgentes.
  1. Compétences linguistiques
  • Excellente maîtrise du français et de l’anglais (à l’oral comme à l’écrit).
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Bon esprit d’initiative et bon esprit d’équipe, capacité à travailler efficacement dans un milieu multiculturel, volonté de prêter main-forte à l’équipe du DECC dans un large éventail de tâches afin de l’aider à réaliser ses objectifs.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de six mois et peut être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que l’entrée en fonction soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et l’entrée en fonction ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

 

Traitement – Le poste de Coordonnateur·rice (durabilité environnementale) se situe dans la classe 10 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 3 490 à 4 267 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 510 921 et 624 563 CFP (4 852 à 5 931 dollars É.-U. ou 4 282 à 5 234 euros), aux taux de change actuels. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience du·de la candidat·e. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses agents à Nouméa et rembourse les frais d’excédents de bagages à concurrence de deux bagages supplémentaires. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les membres du personnel peuvent prétendre à la prise en charge de leurs voyages en avion, à une assurance maladie et à une assurance vie. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel par année de contrat et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidat·e·s évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des candidat·e·s respectueux·ses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi le personnel.  Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux candidat·e·s, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 28 février 2021, 23h00 (heure de Nouméa)

Référence du poste : AL000367

 

Les candidats doivent postuler en ligne sur le site http://fr.careers.spc.int/.

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération.

  • Chaque dossier doit contenir : un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du·de la candidat·e ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection :

  1. Pouvez-vous expliquer ce qu’est l’intégration transversale dans le domaine de la durabilité environnementale, ainsi que les moyens d’y parvenir ?
  2. Selon vous, pourquoi les institutions choisissent-elles d’écologiser leurs activités ? Pouvez-vous suggérer des moyens pour la CPS de le faire ?

JD_ Environmental Sustainabililty Coordinator_ Fr.docx


Type: Contrat temporaire international

Catégorie: Durabilité environnementale et changement climatique

Identifiant de référence: AL000367

Date d'affichage: 02/01/2021