Responsable du Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

Description

 

Principale organisation scientifique et technique du Pacifique, la Communauté du Pacifique (CPS) appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

Lors de la commémoration du soixante-dixième anniversaire de la fondation de la Communauté du Pacifique (CPS), les participants à la Dixième conférence de la Communauté du Pacifique ont chargé la CPS de mettre en place dans ses locaux le Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences océaniques (CCPSO), afin de créer dans un premier temps un centre virtuel regroupant l’ensemble des compétences techniques et scientifiques internes de la CPS en matière d’océanographie. Dans un deuxième temps, le Centre a pour ambition de devenir un véritable pôle d’excellence scientifique et une plateforme régionale de connaissance et d’information qui réunit des compétences dans les domaines des sciences océaniques et halieutiques et s’appuie sur des partenariats avec divers organismes scientifiques nationaux et internationaux. Ce projet est maintenant entré dans sa deuxième phase de mise en service et de structuration du CCPSO, l'objectif étant de mettre en œuvre une programmation intégrée axée sur les sciences océaniques et de forger des partenariats internationaux et régionaux innovants au service de la gouvernance et de la gestion intégrées de l’océan des pays membres de la CPS.

 

Fonctions – Le·a Responsable du Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences océaniques dirigera le CCPSO, appuiera son fonctionnement et défendra ses intérêts. La personne titulaire du poste supervisera les agents et le programme de travail du CCPSO dans le but d’élaborer et de mettre en place une programmation intégrée et une démarche coordonnée à l'échelle de l'Organisation pour ce qui est des sciences océaniques au service du développement durable. Elle coordonnera les efforts déployés pour développer la recherche et les sciences, et favoriser la coordination entre les différents programmes et divisions pertinents de la CPS ainsi qu’avec des organisations scientifiques internationales et régionales, en vue d’atteindre l’excellence dans le domaine des sciences océaniques et des connaissances et innovations connexes à la CPS, et de conclure des partenariats scientifiques innovants.

 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

 

  1. Direction et gestion stratégiques du CCPSO
  • Définir une vision stratégique et fixer des orientations pour guider les travaux du CCPSO conformément au Plan stratégique de la CPS, à la vision des membres et aux principaux cadres régionaux et internationaux pertinents.
  • Piloter la mise en place d'une collaboration avec d’autres organisations régionales/internationales œuvrant dans les domaines des sciences, de la recherche et/ou de la technique, en vue d’amplifier la conduite de recherches océaniques dans le Pacifique et d’accroître la livraison de produits océanographiques aux parties prenantes océaniennes.
  • Coordonner l’identification et la conservation de compétences et d’expériences essentielles afin de préserver l’excellence de la CPS dans le domaine des sciences océaniques, des connaissances et des innovations connexes au moyen d’un plan de renforcement des capacités.
  • Concevoir et piloter l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme de travail intégré pour le CCPSO avec les divisions et programmes scientifiques et techniques de la CPS en vue de réaliser les objectifs du CCPSO.
  • Fournir efficacement des informations de haut niveau et transmettre des renseignements sur les avancées relatives au CCPSO.
  • Conduire l’élaboration de solutions innovantes pour la gouvernance du CCPSO et la programmation intégrée au sein de l’Organisation.
  1. Impulsion en matière de sciences océaniques
  • Représenter un pôle d’expertise de référence, au sein de la CPS, en ce qui concerne les sciences océaniques.
  • Concevoir et présenter la stratégie de l’Organisation en matière de sciences océaniques, en tenant compte des besoins de la région.
  • Contribuer aux projets régionaux et internationaux de recherche océanographique, en renforçant la visibilité du travail accompli par la CPS pour contribuer à l’avancée des sciences océaniques dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable.
  • Garantir un engagement effectif et de bonnes relations entre le CCPSO et les autres divisions et programmes de la CPS.
  • Selon qu’il convient, diriger et coordonner, à l’échelle de l’Organisation, les projets de collaboration en matière de recherche et de sciences océaniques, en faisant intervenir des organismes scientifiques et des partenaires régionaux et internationaux.
  • Selon qu’il convient, concevoir et mettre en œuvre de nouveaux concepts et propositions en matière de sciences et de recherche, dans les domaines d’expertise de la CPS liés à l’océan.
  • Appuyer et coordonner l’élaboration de publications scientifiques en présentant les activités et les résultats de la CPS pour ce qui est des sciences océaniques.
  • En collaboration avec la Plateforme de données océaniennes, superviser la gestion, dans toute l’Organisation, des sciences océaniques et des connaissances connexes, afin que les membres et les divisions et programmes de la CPS puissent y accéder et les exploiter facilement ; et cerner les besoins techniques actuels et futurs, en phase avec les besoins des pays océaniens dans le domaine des sciences océaniques.
  1. Mobilisation de ressources
  • Coordonner l’élaboration de demandes de subventions et la négociation de contrats pour de nouveaux concepts dans le domaine des sciences et de la recherche, conformément aux objectifs du CCPSO.
  • Rechercher des bailleurs de fonds et des partenaires potentiels, et présenter aux bailleurs appropriés et intéressés des idées innovantes liées à l’élaboration de concepts et de propositions dans le domaine des sciences et de la recherche.
  1. Gestion de programmes et de personnel
  • Diriger, soutenir et gérer les agents du CCPSO.
  • Veiller à la bonne mise en œuvre d’approches de gestion adaptative reposant sur le suivi-évaluation et l’amélioration continue dans le cadre de l’exécution des projets du CCPSO.
  • Selon qu’il convient, superviser la mise en œuvre de projets et de programmes pluriannuels multi-pays d’un budget de plusieurs millions, conformément aux politiques et aux règles de la CPS, afin de garantir que les activités et budgets soient conformes aux exigences contractuelles et au budget approuvé.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Master dans une discipline pertinente des sciences océaniques.
  1. Compétences techniques
  • Au moins 15 ans d’expérience avérée en gestion, dans le monde de la recherche ou dans un environnement scientifique, en matière d’élaboration de concepts et d’approches scientifiques dans un domaine spécialisé des sciences océaniques ;
  • Capacité avérée de mener une réflexion stratégique ;
  • Excellente compréhension de la gestion de programmes de grande envergure impliquant plusieurs pays ;
  • Expérience et capacité avérées de la direction et du renforcement des capacités d’équipes multidisciplinaires dans un environnement multiculturel, afin d’atteindre la vision et les objectifs de l’Organisation ;
  • Capacité avérée à coordonner et à orienter les travaux de manière collégiale et en partenariat avec les parties prenantes internes et externes ; et
  • Capacité avérée d’élaborer et de présenter des informations scientifiques, très grande aisance dans la communication écrite et orale en anglais, et aptitude à représenter l’Organisation lors de conférences régionales et internationales.
  1. Compétences linguistiques
  • Excellentes capacités de communication, à l’oral comme à l’écrit, permettant des échanges efficaces en anglais.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Capacité avérée à nouer des relations humaines et à collaborer avec un large éventail d’organisations scientifiques, s’appuyant sur une bonne connaissance de leurs activités et domaines d’expertise.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Date d’entrée en fonction – Dès que possible.

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir jusqu’au 31 juillet 2023.

 

Rémunération – Le poste de Responsable du Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences océaniques se situe dans la classe 14 du barème 2020 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 6 155 à 7 597 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 906 409 et 1 118 837 dollars fidjiens (8 494 à 10 484 dollars É.-U., ou 7 596 à 9 376 euros), aux taux de change actuels. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience du·de la candidat·e. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidat·e·s présélectionné·e·s présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissant·e·s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux candidat·e·s retenu·e·s de présenter un extrait de casier judiciaire.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 29 Mars 2020 à 23h00 heure de Nouméa

Référence du poste : AL000264

Les candidats doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du·de la candidat·e ; et
  • les réponses du·de la candidat·e à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection :

  1. À votre avis, en quoi consistent les sciences océaniques et quelles sont les disciplines associées ?
  2. Quels seront, selon vous, au cours des trois prochaines années, les enjeux majeurs dans le domaine des sciences océaniques pour l’océan Pacifique ?
  3. D’après vous, quels sont les principaux aspects à prendre en compte lors de l’intégration d’avis scientifiques issus de multiples sources à des notes d’information cohérentes destinées à des décideurs ?

JD_Head of PCCOS_Fr.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Géosciences - Energie et Services Maritimes

Identifiant de référence: AL000264

Date d'affichage: 02/14/2020