Responsable du Programme de formation des cadres du secteur des pêches dans le Pacifique

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

Descriptif de fonctions

La Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique du Pacifique, appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour ses 26 États et Territoires membres, qui en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, cette organisation unique en son genre intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins (la Division) compte parmi les plus anciennes divisions de la CPS. Depuis plus de 60 ans, elle fournit des services scientifiques et techniques à l’appui de la gestion halieutique et du développement durable en Océanie. Son but est de faire en sorte que les ressources marines de l’Océanie soient gérées durablement en vue d’assurer la croissance économique, la sécurité alimentaire et la protection de l’environnement. La Division comprend deux programmes : le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. Le Programme pêche hauturière fait office de centre régional océanien de recherche scientifique et d’information sur les ressources halieutiques hauturières. Il offre à la région des services essentiels de collecte et de gestion des données, ainsi que des services de modélisation et d’analyse. Le Programme pêche côtière offre un appui technique et scientifique aux pays océaniens dans le but d’améliorer la gestion de la pêche côtière et d’assurer le développement durable de l’aquaculture et l’existence de moyens de subsistance pour les populations côtières de la région. Ces deux programmes sont secondés, dans leur travail, par le Bureau du Directeur de la Division, qui regroupe la section Information, la communication ainsi que le suivi-évaluation et l’amélioration continue.

 

Fonctions – La personne titulaire du poste de Responsable du Programme de formation des cadres du secteur des pêches dans le Pacifique sera chargée de la gestion quotidienne du Programme, notamment de la mise en œuvre de tous les éléments essentiels, de la relation avec l’ensemble des parties prenantes et de la communication régulière avec les participants. Elle relève du Chef d’équipe – planification, suivi-évaluation et amélioration continue, et travaille en étroite collaboration avec le Chef d’équipe du Programme, chargé d’en assurer la supervision stratégique et d’en assumer la direction technique spécialisée, de même qu’avec les partenaires du consortium. Le Chef d’équipe du Programme est basé en Australie et travaille à temps partiel sur le Programme. Il est prévu que le temps alloué à la fonction de Chef d’équipe se réduise progressivement pendant toute la durée du Programme, passant d’un mi-temps à moins d’un jour par semaine au bout de la cinquième année. Ainsi, le·la Responsable aura la possibilité de prendre de plus en plus de responsabilités à mesure que le Programme évolue. Le·La Responsable travaillera avec le Chef d’équipe afin de s’assurer le concours d’autres membres du personnel de la CPS responsables de la gestion des partenaires et des sous-traitants du Programme.

 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

  1. S’occuper au quotidien de la gestion pratique de l’ensemble des activités, des composantes, de la logistique et des parties prenantes du Programme de formation des cadres du secteur des pêches dans le Pacifique.
  • Appuyer le Chef d’équipe dans les travaux de coordination du Programme.
  • Mettre en place et consolider des protocoles internes sur la gestion des données et des documents, la gestion des risques, la formation et le perfectionnement, ainsi que d’autres processus de gestion du consortium et de l’équipe.
  • Communiquer et nouer d’étroites relations de travail avec les services d’appui administratif de la CPS.
  • Prévoir de bout en bout la logistique de l’ensemble des ateliers et manifestations, conformément aux exigences, aux objectifs et aux effets escomptés pour le public cible.
  • Coordonner l’ensemble des aspects en lien avec les réunions et les ateliers.
  1. Fournir un appui efficace sur le plan financier, notamment en assurant la gestion du budget des activités et la gestion financière des membres du consortium afin de s’assurer que les activités aient lieu et que le plan de travail aboutisse aux résultats escomptés.
  • Gérer le budget du Programme, ce qui comprend la remise de comptes rendus mensuels au Chef d’équipe.
  • Garantir la conformité avec l’ensemble des politiques et des pratiques applicables de la CPS en matière de finances et d’achats.
  • Gérer les paiements et les dépenses en lien avec les membres du consortium du Programme.
  • Superviser l’organisation des voyages pour le personnel du Programme, les consultants et d’autres acteurs, et traiter les pièces justificatives en garantissant la conformité avec la Politique relative aux voyages et avec les pratiques de gestion des voyages de la CPS.
  • Préparer les budgets et les rapports financiers pour le Comité de pilotage et aux fins de remise du rapport annuel au ministère néo-zélandais des Affaires étrangères et du Commerce.
  • Aider le Chef d’équipe du Programme à mener une réflexion stratégique vis-à-vis du budget, notamment en l’adaptant par rapport à l’évolution des exigences du Programme et en gérant les taux de change et les autres variations concernant les dépenses.
  1. Représenter et promouvoir le Programme, et entretenir des relations étroites et fructueuses avec toutes les parties prenantes du Programme afin d’instaurer la confiance, en veillant en particulier à communiquer régulièrement avec les participants, les services des pêches, les organisations hôtes, les sites de formation, les membres du consortium et le partenaire bailleur (ministère néo-zélandais des Affaires étrangères et du Commerce).
  • Entretenir des relations régulières avec tous les membres du consortium de gestion, la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins de la CPS et le ministère néo-zélandais des Affaires étrangères et du Commerce.
  • Communiquer avec l’ensemble des participants au programme au titre de personne de référence pour les contacts réguliers.
  • Gérer les relations avec les prestataires de services, par exemple les sites où se déroulent les ateliers, afin de s’assurer que les fonds sont judicieusement utilisés et que le service est adapté.
  1. Faciliter la communication et appuyer la supervision globale du suivi-évaluation et de l’amélioration continue (SE-AC) ainsi que de l’adaptation au sein du Programme y compris en collectant régulièrement les données relatives au SE-AC pour les partenaires chargés de la mise en œuvre, en rédigeant les rapports demandés par la CPS et les bailleurs, et en diffusant les connaissances et les informations sur les plateformes appropriées.
  • Utiliser les données relatives au SE-AC générées dans le cadre du Programme pour compiler des mises à jour régulières à l’intention des partenaires du consortium afin de servir de base à l’amélioration et l’adaptation continues au sein du Programme.
  • Rédiger et transmettre les courriers (officiels ou non) aux fins des communications internes et externes.
  • Travailler en étroite collaboration avec les sections publications et traduction au sujet des communications formelles le cas échéant.
  • Utiliser régulièrement les réseaux sociaux afin de promouvoir le programme et de diffuser des messages pertinents et utiles.
  • Créer des récits et rédiger des comptes rendus sur l’amélioration continue et les performances dans le cadre du processus de rapport sur l’amélioration continue et les résultats de la CPS.
  • Élaborer des rapports et des communications à l’intention du Comité de pilotage, des parties prenantes, des conférences et du ministère néo-zélandais des Affaires étrangères et du Commerce.
  • Aider le Chef d’équipe du Programme à mettre sur pied des procédures et des approches de SE-AC pertinentes pour la gestion adaptative.

 

Pour de plus amples informations sur les grands domaines d’intervention correspondant à ce poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

Principaux critères de sélection

  1. Qualifications
  • Diplôme en développement, administration d’entreprises, finance, organisation d’événements, ou expérience équivalente qui soit la fois pertinente et récente.
  1. Compétences techniques
  • Au moins cinq ans d’expérience dans un domaine pertinent, par exemple dans la gestion de programme ou de projet, l’administration d’entreprises ou l’organisation d’événements.
  • Expérience avérée de la gestion de budgets, et solides connaissances des processus de planification et de gestion des résultats.
  • Aptitude avérée à organiser des rencontres et des ateliers de haut niveau, avec efficacité et efficience.
  • Expérience dans le suivi-évaluation et l’amélioration continue, et connaissance des principes essentiels.
  • Connaissance et expérience avérées du secteur de l’aide et du développement international en Océanie.
  • Grande expérience de la région du Pacifique.
  1. Compétences linguistiques
  • Aisance relationnelle hors pair, excellente maîtrise de l’anglais, oral et écrit, et aptitude à mobiliser les gens et à nouer le dialogue.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Capacité avérée à travailler avec des personnes dotées de compétences techniques et venant d’horizons culturels différents.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

Traitement et conditions d’emploi

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de deux ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que l’entrée en fonctions soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

 

Traitement – Le poste de Responsable du Programme de formation des cadres du secteur des pêches dans le Pacifique se situe dans la classe 10 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 3 490 à 4 267 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 510 921 et 624 563 CFP (4 852 à 5 931 dollars É.-U. ; 4 282 à 5 234 euros). Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience étant dûment prises en compte. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses agents à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de rapatriement, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un voyage pour congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et invalidité ainsi qu’à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours ouvrés de congé annuel par année de contrat et d’autres types de congés. Ils peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidats évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des personnes respectueuses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi le personnel. Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux personnes, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

Modalités de candidature

Date limite de dépôt des candidatures : 7 mars 2021, 23h00 (heure de Nouméa).

Référence du poste : SH000046

Les dossiers de candidature doivent être déposés en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour contenant les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les motivations, les compétences et l’expérience du·de la candidat·e ;
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

Questions de présélection (2 000 caractères maximum par question) :

  1. Veuillez décrire des fonctions que vous avez assumées, en rapport avec le poste visé, et expliquez en quoi cette expérience vous a préparé·e pour ce poste.
  2. Comment faites-vous pour gérer ou prévenir l’accumulation de travail ou les retards au sein de votre équipe ? Veuillez citer des exemples.
  3. Veuillez décrire comment vous réagiriez dans le cas où un·e participant·e à une formation en groupe délivrée par le Programme de formation des cadres du secteur des pêches dans le Pacifique donnerait un avis négatif à l’issue de celle-ci. Que feriez-vous ?

JD_Programme Manager PFLP_Fr.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Pêches - Aquaculture et Ecosystèmes Marins

Identifiant de référence: SH000046

Date d'affichage: 02/12/2021