Spécialiste de l’atténuation des effets climatiques

Suva, Fiji

  • Un poste basé à Suva (Fidji)
  • Des conditions d’emploi compétitives pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région océanienne

Descriptif

Principale organisation scientifique et technique du Pacifique, la Communauté du Pacifique (CPS) appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, elle intervient dans plus d’une vingtaine de secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la santé publique, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

Programme – Le Programme durabilité environnementale et changement climatique (DECC) a été établi pour permettre à la CPS de renforcer et de rationaliser les actions qu’elle mène contre le changement climatique, en regroupant les travaux déjà entrepris par l’Organisation sous une direction stratégique et technique. En outre, il conduit les actions menées par la CPS sur le front du changement climatique et de la durabilité environnementale, travaille de concert avec les partenaires régionaux et internationaux de l’Organisation et favorise l’intégration de ces questions dans toutes les activités de développement conduites par les divisions de l’Organisation.

La Plateforme des contributions déterminées au niveau national dans le Pacifique (Plateforme des CDN) vise à répondre aux besoins et aux priorités des États et Territoires insulaires océaniens afin d’enrichir leurs contributions déterminées au niveau national (CDN) et de les mettre en œuvre dans les meilleures conditions. L’objectif de la Plateforme est donc que les États et Territoires insulaires océaniens enrichissent et mettent en œuvre leurs CDN, de sorte à porter un développement durable et résilient et à ouvrir la voie à une transition vers un développement à faible intensité de carbone.

Fonctions – Le·La Spécialiste de l’atténuation des effets climatiques contribue à la mission de la Plateforme des CDN en prêtant son concours dans le cadre du contrôle, de l’examen et de la préparation des demandes des pays concernant des questions d’atténuation, en particulier dans les domaines de l'énergie et du transport. Il·Elle dirige et coordonne la mise en œuvre des demandes des pays en matière d’atténuation, collabore avec le Programme géoressources et énergie de la CPS ainsi qu’avec d’autres partenaires pertinents et apporte son soutien à l’Unité chargée de la mise en œuvre de la Plateforme des CDN dans le Pacifique pour tout ce qui a trait à l’atténuation des effets du changement climatique.

Le·La titulaire du poste assume les principales fonctions suivantes :

  • Soutenir les pays pour ce qui est de la rédaction des demandes en matière d’atténuation des effets du changement climatique et l’Unité chargée de la mise en œuvre de la Plateforme des CDN pour ce qui est du contrôle et de l’examen de ces demandes.
  • Piloter la mise en œuvre des demandes des pays en matière d’atténuation.
  • Apporter son expertise dans le cadre des activités régionales de renforcement des capacités de la Plateforme des CDN et des activités menées par des partenaires de celle-ci dans ce domaine.
  • Prêter son concours à l’Unité chargée de la mise en œuvre de la Plateforme des CDN pour tout ce qui a trait à l'atténuation des effets du changement climatique.

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions fourni.

 

Principaux critères de sélection

Qualifications

  • Master dans un domaine pertinent ayant trait au changement climatique.

 

Connaissances et expérience

  • Sept ans d’expérience pertinente en matière de changement climatique dans les domaines de l'énergie et du transport, de préférence dans le Pacifique.
  • Expérience de la coopération quotidienne avec des ministères et des agences gouvernementales.
  • Expérience de la coopération avec d’autres parties prenantes (secteur privé, ONG, partenaires de développement, etc.).

Compétences essentielles

  • Capacité avérée d'établir et de renforcer des partenariats.
  • Capacité avérée de fournir des conseils sur divers aspects de l'atténuation des effets du changement climatique.
  • Solides compétences en matière de conseils techniques, d’analyse et de résolution des problèmes dans les secteurs de l’atténuation (énergie, transport et autres).
  • Expérience de l’organisation de consultations, de réunions de validation, d’ateliers et d’événements portant sur le renforcement des capacités à l’échelle nationale et régionale.

Compétences linguistiques

  • Excellente maîtrise de l’anglais oral et écrit, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout.

Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle

  • Aptitude à travailler dans un contexte multiculturel, respectueux de l’équité et ouvert à tous.

 

Traitement et conditions d’emploi

Durée du contrat – Jusqu’au 30 novembre 2021

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agent·e·s, il est possible que l’entrée en fonction soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

Rémunération – Le poste de Spécialiste de l’atténuation des effets climatiques se situe dans la classe 10 du barème 2020 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 2 512 à 3 140 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 7 486 et 9 357 dollars fidjiens (3 466 à 4 333 dollars É.-U., ou 3 090 à 3 862 euros). Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience du·de la candidat·e. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Les agent·e·s expatrié·e·s de la CPS en poste aux Fidji ne sont pas assujetti·e·s à l’impôt sur le revenu. En revanche, les ressortissant·e·s fidjien·ne·s employé·e·s par la CPS aux Fidji en sont redevables.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste aux Fidji – La CPS verse une indemnité mensuelle de logement, d’un montant compris entre 1 350 et 3 000 dollars fidjiens. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agent·e·s et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de rapatriement, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un voyage pour congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie ainsi qu’à une indemnité pour frais d’études. Ils·Elles bénéficient de 25 jours ouvrés de congé annuel par année de contrat et d’autres types de congés. Ils·Elles peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement du personnel de la CPS se fonde sur le mérite et l’équité. Les candidat·e·s participent à une procédure de sélection équitable, transparente et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des personnes respectueuses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océanien·ne·s parmi le personnel. Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux candidat·e·s, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne.

La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

Modalités de candidature

Date limite de dépôt des candidatures – 3 novembre 2020 à 23 h 45 (heure des Fidji)

Les dossiers de candidature doivent être déposés en ligne sur le site suivant : http://careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne sont ni acceptés ni pris en considération.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour ;
  • les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du·de la candidat·e ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

À ce stade, il est inutile de fournir des copies de diplômes ou de lettres de référence. Ces documents pourront, au besoin, être demandés ultérieurement.

S’agissant du personnel international en poste aux Fidji, une seule personne de nationalité étrangère par famille peut être employée par une entité exerçant ses activités aux Fidji. La Communauté du Pacifique n’autorise donc pas l’emploi des conjoint·e·s.

Veillez à répondre à toutes les questions de présélection.  À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en considération lors de l’étape de présélection.

Questions de présélection : (maximum 2 000 caractères par question)

  1. On estime que le changement climatique représente une menace sérieuse pour le développement économique et la concrétisation des objectifs de développement durable dans le Pacifique. Selon vous, quels sont les principaux liens entre le changement climatique et le développement ?
  2. Selon vous, quelles sont les deux ou trois principales questions qu’il faut prendre en compte lors de l’élaboration d’un projet d’atténuation ?
  3. Selon vous, y a-t-il des éléments clés/communs caractérisant les projets d’atténuation dans le Pacifique ? Certains domaines doivent-ils être traités en priorité ?

JD Climate Change Mitigation Specialist Suva - F.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Durabilité environnementale et changement climatique

Identifiant de référence: JM000228

Date d'affichage: 10/15/2020