Spécialiste des questions de genre et de droits de la personne

Suva, Fidji

Descriptif de fonctions

Principale organisation scientifique et technique du Pacifique, la Communauté du Pacifique (CPS) appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS tient lieu de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 20 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins comprend le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. Le Programme pêche côtière a pour mission de promouvoir la gestion et la valorisation durables des ressources côtières, littorales et aquacoles des États et Territoires insulaires océaniens. Il aide les pays océaniens à mettre au point des stratégies et des régimes (nationaux et locaux) de gestion de la pêche côtière fondés sur des données scientifiques et applicables du point de vue social. En outre, il offre aux pouvoirs publics, au secteur privé et à d’autres parties prenantes d’Océanie un cadre régional de planification, de recherche, de développement et de commerce en faveur de l’aquaculture durable. Le Programme intervient également à l’appui du développement de la pêche côtière durable dans les États et Territoires insulaires océaniens afin qu’elle contribue à la sécurité alimentaire et aux moyens de subsistance des populations, à la croissance économique et à l’adaptation au changement climatique.

Le Programme de partenariat marin Union européenne-Pacifique (PEUMP) est un projet quadriennal mené en partenariat avec l’Agence des pêches du Forum (FFA) et le Programme régional océanien de l’environnement (PROE), l’Université du Pacifique Sud (USP) assurant la mise en œuvre d’une des composantes au titre d’un accord distinct avec l’Union européenne (UE). Ce programme est financé par l’UE et l’Agence suédoise pour le développement international (SIDA). La CPS est, de son côté, chargée d’administrer l’Unité gestion du programme PEUMP et de mettre en œuvre les composantes sciences halieutiques hauturières et côtières et gestion. Le programme PEUMP sera mis en œuvre dans les 15 pays ACP du Pacifique et à Timor Leste.

Fonctions – Le/la Spécialiste des questions de genre et de droits de la personne (programme PEUMP) est chargé/e de dispenser, auprès du personnel du Service des pêches et d’autres acteurs clés, des conseils en matière d’égalité des sexes et de droits de la personne. Il/elle veillera à ce que ces approches soient prises en compte dans toutes les composantes du programme PEUMP.

Les principales responsabilités du poste sont les suivantes :

  • Mener une évaluation et proposer des conseils destinés à renforcer les capacités des partenaires d’exécution du programme PEUMP (FFA et PROE) en matière d’approche intégrée du genre, d’intégration sociale et d’approches axées sur les droits de la personne.
  • Mener une évaluation et proposer des conseils destinés à renforcer les capacités au niveau national, infranational et des ONG en matière d’approche intégrée du genre, d’intégration sociale et d’approches axées sur les droits de la personne dans la pêche côtière.
  • Renforcer les capacités en matière d’approche intégrée du genre, d’intégration sociale et d’approches axées sur les droits de la personne au sein de la gestion halieutique au niveau national, infranational et des ONG, personnel du programme PEUMP dans son intégralité y compris.
  • Favoriser l’établissement de réseaux interinstitutions et la collaboration plurisectorielle avec les codélégataires et les partenaires chargés de la mise en œuvre du programme PEUMP en matière de genre et d’approches axées sur les droits de la personne.
  • Promouvoir l’approche intégrée du genre et les approches axées sur les droits de la personne au sein des activités du programme PEUMP et rédiger des rapports à ce sujet.
  • Contribuer à la gestion du programme PEUMP.

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions fourni.

Principaux critères de sélection

Qualifications

  • Diplôme universitaire de deuxième ou de troisième cycle dans un domaine pertinent, par exemple les études de genre, les droits de la personne, les sciences sociales ou les sciences politiques

Connaissances et expérience

  • Au moins huit ans d’expérience dans les questions de genre et de droits de la personne, de préférence en Océanie
  • Expérience dans la recherche et le développement ainsi que dans l’administration de réseaux liés aux approches axées sur le genre et les droits de la personne
  • Pratique de la conception, de la planification et de l’animation d’ateliers et autres formations
  • Expérience dans le renforcement des capacités et la formation dans le domaine des approches axées sur le genre et les droits de la personne

Compétences essentielles

  • Capacité à interagir avec des publics issus de disciplines diverses, notamment des chercheurs, des représentants des pouvoirs publics, le grand public et les communautés
  • Volonté et possibilité de voyager et d’effectuer des missions dans les États et Territoires membres de la CPS
  • Aptitude à travailler de manière autonome et au sein d’une équipe, dans un contexte dynamique
  • Excellente maîtrise des outils informatiques sur PC, notamment Microsoft Word, Excel, Outlook et PowerPoint, et d’Internet

Compétences linguistiques

  • Excellente maîtrise de l’anglais, oral et écrit, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout

Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle

  • Aptitude à travailler dans un environnement pluriculturel, respectueux de l’équité et ouvert à tous

Traitement et conditions d’emploi

Durée du contrat – Le candidat retenu sera engagé pour une durée de trois (3) ans.

Traitement – Le poste de Spécialiste des questions de genre et de droits de la personne (programme PEUMP) se situe dans la classe 11 du barème 2018 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 2 942 à 3 677 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 8 414 et 10 517 dollars fidjiens (4 060 à 5 075 dollars É.-U. ; 3 638 à 4 547 euros). Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Les agents expatriés de la CPS en poste aux Fidji ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu. En revanche, les ressortissant/e/s fidjien/ne/s employé/e/s par la CPS aux Fidji en sont redevables.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste aux Fidji – La CPS verse une indemnité mensuelle de logement, d’un montant compris entre 1 170 et 2 625 dollars fidjiens. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie et à une indemnité pour frais d’études. Les agents bénéficient de 25 jours de congé annuel et de 30 jours de congé maladie par an, ainsi que d’une assurance vie, et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidat/e/s présélectionné/e/s présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissants/e/s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux candidat/e/s retenu/e/s de présenter un extrait de casier judiciaire.

Modalités de candidature

Date butoir – 24 janvier 2019

Les candidats doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour ;
  • les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du/de la candidat/e ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Les candidat/e/s sont prié/e/s de ne pas joindre de copies de leurs diplômes ou de lettres de référence à leur dossier. Ces documents pourront, au besoin, leur être demandés ultérieurement.

S’agissant du personnel international en poste aux Fidji, un seul ressortissant étranger par famille peut être employé par une entité exerçant ses activités aux Fidji. La Communauté du Pacifique n’autorise donc pas l’emploi des conjoints.

Veillez à répondre à toutes les questions de présélection.  À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas étudiée lors de l’étape de présélection.

Questions de présélection :

Décrivez brièvement votre connaissance, votre expérience et votre maîtrise avérée des activités ci-dessous (400 mots maximum) :

  • Réalisation d’études sectorielles sur les approches axées sur le genre et les droits de la personne au niveau national, infranational et communautaire, et rédaction de rapports sur le sujet, de préférence dans le secteur marin ou de la gestion halieutique.
  • Compréhension et utilisation des approches axées sur le genre et les droits de la personne en Océanie, en mettant en avant les défis et les solutions adoptées pour y faire face.
  • Établissement et pérennisation des réseaux, et constitution de collaborations avec les partenaires en matière d’approches axées sur le genre et les droits de la personne, tout en veillant à atteindre tous les objectifs du projet ou programme sur lequel vous travaillez.

  • http://spc.turborecruit.com.au/position_description/773/JD Gender and Human Rights Specialist - PEUMP Programme.docx

    Catégorie: Gender

    Identifiant de référence: CB000080

    Date d'affichage: 11/29/2018