Chargé·e de la biosécurité et des questions sanitaires et phytosanitaires

Suva, Fiji

  • Un poste basé à Suva (Fidji)
  • Des conditions d’emploi compétitives pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région océanienne

Descriptif de fonctions 

Principale organisation scientifique et technique du Pacifique, la Communauté du Pacifique (CPS) appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 20 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la santé publique, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture. 

La Division ressources terrestres prodigue des conseils, apporte une assistance technique et offre un appui en matière de recherche et de formation aux États et Territoires insulaires océaniens, dans tous les secteurs de l’agriculture et de la foresterie (protection des végétaux, conservation, ressources phytogénétiques, santé et productions animales, agroforesterie, biosécurité et facilitation du commerce, et systèmes durables d’agriculture, de foresterie et de gestion des terres, notamment). Le travail de la Division s’articule autour de deux objectifs : l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et le renforcement de la résilience des communautés. La Division offre ses services par le biais de sept groupes techniques/thématiques : santé et productions animales, santé des végétaux, biosécurité et facilitation du commerce, diversification des systèmes forestiers et agricoles, production agricole et vulgarisation, ressources génétiques, et arbres et forêts. 

Le·La Chargé·e de la biosécurité et des questions sanitaires et phytosanitaires fournira en temps voulu un appui et des services techniques pour ce qui est de ces trois thématiques, tant au niveau national que régional. Il·Elle fournira des services aux pays membres à leur demande, consignera des informations correspondantes et les communiquera aux partenaires et parties prenantes à l’aide des plateformes de gestion de connaissances existantes. 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes : 

  • Soutien technique aux pays – Assurer la liaison avec les correspondants au sein des pays membres de l’Organisation pour la protection des végétaux dans le Pacifique en vue d’adopter une approche coordonnée en matière de formation concernant la biosécurité et les normes sanitaires et phytosanitaires.
  • Recherche et développement – Mener des recherches avec des établissements privés et universitaires concernant des questions liées à la biosécurité, ainsi qu’aux normes sanitaires et phytosanitaires qui sont indispensables pour que les pays membres fournissent le niveau d'assurance nécessaire dans le cadre des demandes d'exportation pour l'accès aux marchés concernant les normes sanitaires et phytosanitaires.
  • Communication et diffusion de l’information – Faciliter le suivi du programme de mise en œuvre des activités menées au titre des programmes. Coordination continue et communication en temps voulu aux pays membres d’informations sur les rapports techniques, et fourniture d’un appui concernant les menaces pour la biosécurité et les questions commerciales relatives aux normes sanitaires et phytosanitaires.
  • Programmation et coordination – Aider le·la Coordonnateur·rice de programmes intégrés (biosécurité et normes sanitaires et phytosanitaires) dans la programmation, l’élaboration et l’exécution de plans de travail liés à la biosécurité et aux normes sanitaires et phytosanitaires. 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions fourni.

 

Principaux critères de sélection 

Qualifications

  • Diplôme dans un domaine pertinent, tel que l’agronomie, la protection des végétaux ou la biosécurité. 

Connaissances et expérience

  • Au moins sept ans d’expérience dans un secteur ou domaine similaire au sein d’administrations nationales, d’organisations non gouvernementales ou d’organisations régionales.
  • Expérience avérée en matière de recherche technique, notamment l’élaboration de projets de développement dans le domaine de la biosécurité et des normes sanitaires et phytosanitaires.
  • Maîtrise des mesures requises en cas de problèmes de non-conformité en matière de normes sanitaires et phytosanitaires et de biosécurité, et compétences avérées dans le domaine de la rédaction de rapports techniques. 

Compétences essentielles

  • Solides connaissances techniques (système d’alerte précoce, détection précoce et réponse rapide [DPRR], système d’hygiène des conteneurs maritimes, système australien d'accréditation de la fumigation, normes internationales pour les mesures phytosanitaires [NIMP], analyse du risque phytosanitaire et analyse des risques à l’importation).
  • Excellentes capacités interpersonnelles et de communication, esprit innovant et aptitude à travailler de manière autonome. 

Compétences linguistiques

  • Excellente maîtrise de l’anglais, oral et écrit, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout supplémentaire. 

Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle

  • Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel, respectueux de l’équité et ouvert à tous. 

 

Traitement et conditions d’emploi 

Durée du contrat – La personne retenue sera engagée jusqu’au 31 décembre 2022.

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que l’entrée en fonctions soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

Traitement – Le poste de Chargé·e de la biosécurité et des questions sanitaires et phytosanitaires se situe dans la classe 8 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 1 994 à 2 493 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 6 022 et 7 528 dollars fidjiens (2 772 à 3 465 dollars É.-U ; 2 446 à 3 058 euros), aux taux de change actuels. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience étant dûment prises en compte. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Les agents expatriés de la CPS en poste aux Fidji ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu. En revanche, les nationaux fidjiens employés par la CPS aux Fidji en sont redevables.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste aux Fidji – La CPS verse une indemnité mensuelle de logement, d’un montant compris entre 1 350 et 3 000 dollars fidjiens. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de rapatriement, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie et à une assurance vie. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel par an et d’autres types de congés ; ils peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidats et candidates évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des personnes respectueuses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi le personnel. Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux personnes, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne.

La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

Modalités de candidature 

Date limite de dépôt des candidatures – 22 juin 2021 à 23 h 45 (heure des Fidji)

Les personnes intéressées doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir : 

  • un curriculum vitæ à jour ;
  • les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

À ce stade, il est inutile de fournir des copies de diplômes ou de lettres de référence. Ces documents pourront, au besoin, être demandés ultérieurement.

S’agissant du personnel international en poste aux Fidji, un seul ressortissant étranger par famille peut être employé par une entité exerçant ses activités aux Fidji. La Communauté du Pacifique n’autorise donc pas l’emploi des conjoints.

Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas étudiée lors de l’étape de présélection.

Questions de présélection : 

  1. Décrivez votre expérience de la mise en œuvre de projets multipays ou multisites.
  2. Veuillez expliquer ce qu’est l’OPVP et quel est son rôle dans le Pacifique Sud-Ouest.
  3. Quels sont les articles relatifs aux normes sanitaires et phytosanitaires et comment s’appliquent-ils au commerce au sein de la région ?

JD - Biosecurity Sanitary and Phytosanitary Officer 1.pdf


Type: Contrat international

Catégorie: Gestion des Terrains & des Ressources

Identifiant de référence: JM000288

Date d'affichage: 05/27/2021