Chargé·e des affaires juridiques (pêches côtières et aquaculture)

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

Descriptif de fonctions

 

La Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique du Pacifique, appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale de développement, la CPS tient lieu de maison commune pour les 27 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des populations d’Océanie, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la surveillance de la santé publique, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins (FAME) comprend le Programme pêche hauturière (OFP) et le Programme pêches côtières et aquaculture (CFAP). Le Programme CFAP a pour objectif de promouvoir la gestion et la valorisation durables des ressources côtières, littorales et aquacoles des États et Territoires insulaires océaniens. Le Programme aide les pays océaniens à mettre au point des stratégies et des procédures (nationales et communautaires) de gestion des pêches côtières fondées sur des données scientifiques et applicables du point de vue social. Il apporte aux pays insulaires océaniens, au secteur privé et à d’autres parties prenantes un soutien à l’aquaculture durable, y compris en matière de planification, de recherche et de développement, de biosécurité aquatique et de commerce. Le Programme intervient également à l’appui du développement de pêches côtières durables dans les États et Territoires insulaires océaniens afin qu’elles puissent contribuer à la sécurité alimentaire, à des moyens de subsistance durables, à la croissance économique et à l’adaptation au changement climatique.

 

FonctionsLe·La Chargé·e des affaires juridiques (pêches côtières et aquaculture) contribue au renforcement des cadres juridiques visant à améliorer l’efficacité de la gestion des pêches côtières et de l’aquaculture ainsi que la conformité des pays océaniens à la réglementation.

 

Les principales responsabilités du poste sont les suivantes :

 

  1. Contribution à l’examen, l’analyse et la rédaction de textes normatifs relatifs à la pêche côtière et à l’aquaculture
  • Fournir un soutien à la rédaction de textes normatifs relatifs à la pêche côtière et à l’aquaculture.
  • Participer en tant qu’auteur·e et co-auteur·e à des rapports, articles et publications concernant des questions juridiques rencontrées dans les secteurs de la pêche côtière et de l’aquaculture.
  • Offrir une réflexion juridique en vue de renforcer l’efficacité de la gestion des pêches côtières et de l’aquaculture ainsi que la conformité à la législation.
  1. Appui aux activités de renforcement des capacités en matière de préparation et de mise en œuvre des textes normatifs relatifs à la pêche côtière et à l’aquaculture
  • Lancer et appuyer l’organisation et la prestation d’activités de formation et de consultations avec les parties prenantes, à la fois en ligne et hors ligne.
  • Aider à la rédaction de supports de sensibilisation à l’intention des magistrats et des décideurs sur la législation relative à la pêche côtière et à l’aquaculture.
  • Veiller à ce que toutes les sections pertinentes de la base de données REEFLEX en ligne soient à jour et élaborer de nouveaux outils ou supports.
  1. Collaboration avec d’autres secteurs d’intervention et d’autres sections, programmes et divisions de la CPS, ainsi qu’avec d’autres organisations régionales
  • Liaison et collaboration avec les agents du Programme CFAP afin d’intégrer le travail juridique aux domaines de la science, de la politique halieutique, de la conformité et de la gestion communautaire.
  • Liaison avec la Section aquaculture afin d’intégrer à la législation les problématiques liées à l’aquaculture et à la biosécurité aquatique.
  • Liaison et collaboration avec les Sections information halieutique et suivi-évaluation et amélioration continue de la Division FAME afin de renforcer la visibilité des activités de conseil juridique du Programme CFAP en faveur des pays insulaires océaniens.
  • Liaison avec les autres divisions et programmes de la CPS, notamment le programme PROTÈGE, la Division HRSD, le programme PEUMP, entre autres.
  1. Administration et communication de la section
  • Aider le·la Conseiller·ère juridique dans l’élaboration et le suivi du plan de travail annuel de la Section, dans le droit fil du Plan quinquennal du Programme CFAP et du Plan d’activité de la Division FAME.
  • Rédiger des rapports pour l’ensemble des activités entreprises, au format approprié, notamment des rapports techniques/juridiques et des rapports de mission.
  • Contribuer aux publications du Programme et de la Division.
  • Tenir à jour le registre des procédures internes et des autres procédures administratives en vigueur pour l’ensemble des activités entreprises.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Licence en droit ou gestion des ressources marines ou dans une discipline apparentée.
  1. Compétences techniques
  • Au moins 3 années d’expérience pratique du traitement de documents juridiques, de politiques ou de plans de gestion.
  • Connaissance précise des cadres juridiques régissant les ressources naturelles, notamment les ressources marines.
  • Expérience de la préparation et de l’examen de documents juridiques, de politiques et de plans de gestion.
  • Expérience de l’organisation d’ateliers et de l’offre de formation dans le domaine juridique.
  • Excellentes connaissances en informatique et de toutes les applications pertinentes.
  • Disposition à effectuer de longs déplacements professionnels dans la région océanienne, parfois dans des circonstances difficiles.
  1. Compétences linguistiques
  • Excellente maîtrise de l’anglais, à l’oral comme à l’écrit.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Précédentes collaborations avec des services des pêches océaniens et connaissance de leur fonctionnement.
  • Capacité avérée à travailler avec des personnes dotées de compétences techniques et venant d’horizons culturels différents.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir jusqu'au 30 septembre 2026 ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement. En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que l’entrée en fonction soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et l’entrée en fonction ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

 

Traitement – Le poste de Chargé·e des affaires juridiques (pêches côtières et aquaculture) se situe dans la classe 8 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 2 850 à 3 467 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 417 231 et 507 450 CFP (3 962 à 4 819 dollars É.-U. ; 3 496 à 4 252 euros). Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonctions se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience étant dûment prises en compte. La progression au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

 

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS fournit des logements subventionnés à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et invalidité et à une indemnité pour frais d’études. Les agents bénéficient de 25 jours de congé annuel par an et d’autres types de congés et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Principes applicables au recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidatures font l’objet d’un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à recruter des personnes respectueuses de ces valeurs. Une attention particulière est portée aux principes d’équité de genre et au maintien d’une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi les cadres professionnels. Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux candidatures, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 30 janvier 2022 – 23h00, heure de Nouméa

Référence du poste : SH000117

 

Les candidatures doivent être déposées en ligne sur le site suivant :http://fr.careers.spc.int/

Les candidatures papier ne seront pas acceptées.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitae à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF. Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Si vous ne répondez pas à toutes ces questions, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection :

  1. Veuillez décrire votre expérience en matière d’examen et d’analyse de documents juridiques traitant de ressources naturelles, de préférence de ressources marines.
  2. Présentez des exemples de votre contribution à l’organisation de consultations de parties prenantes et de sessions de formation sur des sujets juridiques.
  3. Avez-vous une expérience spécifique de la rédaction de textes normatifs ou d’autres documents juridiques relatifs à la gestion des ressources naturelles, de préférence des ressources marines ? Veuillez présenter des exemples.

JD_Principal Aquaculture Adviser-F.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Juridique

Identifiant de référence: SH000117

Date d'affichage: 12/17/2021