Conseiller·ère en évaluation et mobilisation des ressources

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

Descriptif de fonctions

Principale organisation scientifique et technique du Pacifique, la Communauté du Pacifique (CPS) appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins (FAME) compte parmi les plus anciennes divisions de la CPS. Depuis plus de 60 ans, elle fournit des services scientifiques et techniques à l’appui de la gestion halieutique et du développement durable en Océanie. Son but est de faire en sorte que les ressources marines de l’Océanie soient gérées durablement en vue d’assurer la croissance économique, la sécurité alimentaire et la protection de l’environnement. La Division comprend deux programmes : le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. Le Programme pêche hauturière fait office de centre régional océanien de recherche scientifique et d’information sur les ressources halieutiques hauturières. Il offre à la région des services essentiels de collecte et de gestion des données, ainsi que des services de modélisation et d’analyse. Le Programme pêche côtière offre un appui technique et scientifique aux pays océaniens dans le but d’améliorer la gestion de la pêche côtière et d’assurer le développement durable de l’aquaculture et l’existence de moyens de subsistance pour les populations côtières de la région. Ces deux programmes sont secondés, dans leur travail, par le Bureau du Directeur de la Division, qui regroupe la section Information, la communication ainsi que le suivi-évaluation et l’amélioration continue.

 

Fonctions – Le·La Conseiller·ère en évaluation et mobilisation des ressources fournit des conseils et un appui de haut niveau en matière de suivi, d’évaluation et de mobilisation des ressources pour les programmes de la Division afin de permettre à celle-ci de poursuivre la prestation de services aux membres et d’améliorer l’efficacité de ses activités de développement en vue d’obtenir de meilleurs résultats en matière de recherche et de développement. 

 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

  1. Mobilisation de ressources et intégration interne
  • Contribuer à la recherche, à la conception, à la formulation et aux négociations de nouveaux projets et programmes, ainsi qu’aux projets de notes conceptuelles, de demandes de financement et de notes de synthèse à des fins de discussion avec l’équipe de direction de la Division.
  • Fournir un appui technique à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies différenciées de collecte de fonds auprès des bailleurs, coordonnées et harmonisées avec le service de mobilisation des ressources et d’intégration de la CPS relevant du Bureau du·de la Directeur·rice général·e.
  • Animer des formations portant sur la mobilisation des ressources et les partenariats pour les programmes de la Division (Programme pêche hauturière et Programme pêche côtière et aquaculture).
  • Aider les programmes de la Division à cartographier les priorités, les lacunes et les ressources nécessaires actuelles et émergentes.
  1. Présentation des résultats (Organisation et bailleurs) et travaux de réflexion menés en interne
  • Aider la direction de la Division à préparer les contributions de la Division à l’établissement des rapports et des évaluations institutionnels en pilotant l’élaboration, la synthèse et l’analyse des éléments probants et des données sur la performance de la Division. Il s’agit notamment des rapports destinés au Comité des représentants des gouvernements et administrations (CRGA) et sous-tendant les relations avec les bailleurs, l’amélioration continue des divisions, ainsi que l’amélioration continue et la responsabilité vis-à-vis des membres, comme le Rapport de résultats présenté au CRGA, le cadre de résultats de la Division et la contribution à la planification et à l’évaluation des programmes nationaux.
  • Faciliter le processus d’amélioration continue et l’utilisation des conclusions tirées des évaluations, engager en interne un travail de réflexion, de discussion et d’examen visant à définir les améliorations à apporter aux programmes, ainsi que promouvoir et favoriser l’amélioration continue dans tous les programmes de la Division et avec d’autres divisions de la CPS.
  • Aider les responsables de programmes à élaborer des rapports sur les progrès accomplis par les programmes et projets de la Division au regard de leurs objectifs, des domaines de résultats essentiels de la Division et des contributions aux objectifs de développement de la CPS et aux Objectifs de développement durable (conformément aux directives des bailleurs et de la CPS).
  1. Contribution à la définition de la stratégie de la Division ainsi qu’à la conception et à l’adaptation des programmes
  • Assurer la disponibilité d’informations prévisionnelles et en temps réel de grande qualité pour la prise de décision et la définition des priorités par les responsables de la Division et dans les échanges avec les bailleurs de fonds.
  • Utiliser des données de SE-AC pour éclairer le nouveau plan d’activités de la Division, les conversations avec les bailleurs de fonds, la conception de propositions de projets et l’adaptation des projets existants.
  • Fournir en temps utile des avis judicieux au·à la Directeur·rice et aux responsables de programmes de la Division, sur la base des données stratégiques recueillies grâce aux éléments probants et aux données de SE-AC.
  1. Capacités et soutien en matière de PSE-AC à l’échelle de la CPS, de la Division et des membres
  • Fournir un appui et des conseils aux agents de la Division afin d’améliorer leur compréhension des processus de SE-AC, de réflexion évaluative et d’établissement de rapports, mais aussi d’encourager leur utilisation au sein de la Division.
  • Aider les agents de la Division à mettre en œuvre la politique Planification, évaluation, responsabilité, réflexion et amélioration continue (PEARL) de la CPS et à mieux comprendre les directives et exigences de l’Organisation en matière de processus de programmation interdivisions/intégrée, d’élaboration de concept et de présentation des résultats.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

Principaux critères de sélection

  1. Qualifications
  • Master dans un domaine pertinent tel que le développement international, l’évaluation, les politiques publiques, l’économie ou la gestion des ressources naturelles.
  1. Compétences techniques
  • Au moins sept ans d’expérience dans le domaine du suivi et de l’évaluation pour le secteur du développement durable et connaissance fine des meilleures pratiques internationales dans un large éventail de méthodes d’évaluation quantitative et qualitative, et d’analyse de données.
  • Au moins trois ans d’expérience dans le domaine de la mobilisation des ressources, avec des résultats probants auprès de divers bailleurs de fonds.
  • Au moins trois ans d’expérience dans le domaine de l’élaboration de programmes et de la rédaction de demandes de financement pour de grands bailleurs de fonds bilatéraux, notamment la rédaction conceptuelle et technique.
  • Expérience du développement international, notamment de la conception et de la mise en œuvre de cadres de SE-AC.
  • Expérience attestée de la conception de systèmes de suivi efficaces et d’outils de collecte de données performants, ainsi que de l’élaboration de rapports et du rassemblement de données issues de plusieurs sites et projets.
  • Compétences en matière d’utilisation de bases de données et de systèmes (visualisation, saisie, traitement et apurement ainsi qu’extraction de données) et expérience des systèmes de suivi et de rapport en ligne.
  • Aptitude à former les agents de la Division aux systèmes de SE-AC, à l’élaboration de propositions, au suivi et à la présentation de résultats et à l’utilisation d’outils d’établissement de rapports en ligne, et aptitude à les encourager dans ce sens.
  1. Compétences linguistiques
  • Aisance relationnelle hors pair, excellente maîtrise de l’anglais, oral et écrit, et aptitude à mobiliser les gens et à nouer le dialogue.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Capacité avérée à travailler avec des personnes dotées de compétences techniques et venant d’horizons culturels différents.
  • Excellent relationnel (capacités de persuasion et facilité à nouer des relations) et aptitude à travailler dans un contexte multiculturel et sensible à la dimension de genre.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

Traitement et conditions d’emploi

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de trois ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que l’entrée en fonctions soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

Traitement – Le poste de Conseiller·ère en évaluation et mobilisation des ressources se situe dans la classe 11 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 4 113 à 5 045 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 602 042 et 738 463 CFP (5 717 à 7 012 dollars É.-U. ; 5 045 à 6 188 euros), aux taux de change actuels. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience étant dûment prises en compte. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses agents à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de rapatriement, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un voyage pour congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et invalidité ainsi qu’à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel par an et d’autres types de congés ; ils peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidats et candidates évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des personnes respectueuses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi les cadres professionnels. Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux personnes, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

Modalités de candidature

Date limite de dépôt des candidatures : 4 juillet 2021 – 23h00 (heure de Nouméa)

Référence du poste : SH000068

Les personnes intéressées doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

Questions de sélection (maximum 2 000 caractères par question) :

  1. Décrivez votre expérience du renforcement de la culture organisationnelle en vue de la production et de l’utilisation de données factuelles solides en matière de SE-AC, notamment en mettant en lumière vos méthodes de travail avec différentes parties prenantes de l’organisation en question (spécialistes du SE-AC, responsables de programmes, cadres supérieurs, etc.).
  2. Veuillez décrire votre expérience en matière de pilotage ou de copilotage d’activités de mobilisation des ressources dans le domaine du développement international.
  3. Décrivez votre expérience du renforcement de la recherche, de la production et de l’utilisation de données factuelles solides, notamment en mettant en lumière vos méthodes de travail avec différentes parties prenantes issues de divers secteurs de l’organisation en question (spécialistes du SE-AC, responsables de programmes, cadres supérieurs, personnel scientifique et technique, etc.).

JD_Evaluation Resource Mobilisation Adviser - F.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Pêches - Aquaculture et Ecosystèmes Marins

Identifiant de référence: SH000068

Date d'affichage: 06/11/2021