Coordonnateur·rice de programme - Accès direct amélioré (États fédérés de Micronésie)

Micronésie

  • Un poste basé à Pohnpei
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région océanienne

 

Descriptif de fonctions

La Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique du Pacifique, appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale de développement, la CPS tient lieu de maison commune pour les 27 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des populations d’Océanie, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la surveillance de la santé publique, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

Le Bureau régional pour la Micronésie, situé à Kolonia, Pohnpei (États fédérés de Micronésie) est le principal point d’ancrage des projets et partenariats de la CPS dans les pays micronésiens (États fédérés de Micronésie, Îles Marshall, Palau, Îles Mariannes du Nord et Guam). Il a ouvert en janvier 2006.

Fonctions – Le·La Coordonnateur·rice de programme – Accès direct amélioré (États fédérés de Micronésie) assurera la direction de la cellule de coordination du programme d’accès direct amélioré « Solutions d’adaptation au changement climatique pour les autorités locales des États fédérés de Micronésie » (programme EDA) mené conjointement par le pays et le Fonds vert pour le climat (FVC). Il·Elle sera chargé·e de gérer la cellule dans le respect des directives stratégiques et administratives fournies par le FVC, les autorités des États fédérés de Micronésie et la CPS, ainsi que d’apporter de l’aide et des conseils pour garantir la bonne mise en œuvre du programme auprès des bénéficiaires et des partenaires.

 

Les principales responsabilités du poste sont les suivantes :

Direction, gestion et exécution du programme d’accès direct amélioré aux États fédérés de Micronésie

  • Assurer une planification stratégique et une gestion adaptative de façon à réaliser tous les éléments, produits et effets du programme, et répondre aux besoins des autorités locales, de l’autorité nationale désignée et des autres parties prenantes.
  • Diriger la mise en œuvre du programme de travail conformément aux directives du FVC.
  • Veiller à la diffusion rapide des appels à manifestations d’intérêt pour le Fonds de subvention pour la résilience des communautés à tous les niveaux administratifs.
  • Superviser, avec la diligence requise, la gestion des ressources financières du programme et prendre en charge l’élaboration et la gestion du programme de travail et du budget annuel, transmis ensuite au Comité du programme EDA pour approbation.
  • Superviser le recrutement des agents et des consultants pour le programme EDA, ainsi que la planification et la gestion de la performance du personnel.

Gouvernance, suivi et promotion du programme

  • Finaliser et mettre en œuvre la structure et les procédures de gouvernance du Comité du programme EDA conformément à la proposition de financement.
  • Veiller au respect de toutes les exigences financières et opérationnelles, ainsi que de toutes les obligations de rapports, en conformité avec les normes et les politiques du FVC et de la CPS.
  • Veiller à la mise en place d’indicateurs et de systèmes de suivi-évaluation pour la présentation des rapports ainsi que les approches intégrées d’apprentissage et de gestion des connaissances.
  • Assurer la coordination entre les acteurs nationaux, infranationaux et municipaux, notamment en organisant régulièrement des ateliers et des tables rondes aux niveaux pertinents, de façon à garantir l’adhésion des acteurs au programme.
  • Superviser le suivi et l’évaluation des subventions accordées par le Fonds de subvention pour la résilience des communautés.
  • Encourager la conclusion de partenariats stratégiques pour la mise en œuvre du programme, la mobilisation des ressources, l’apprentissage et le plaidoyer aux échelons régional et national.

Supervision de la mise en œuvre

  • Superviser l’élaboration et la mise en œuvre du cadre d’aide à la décision et des formations pour l’adaptation au changement climatique.
  • Veiller à l’intégration d’approches respectueuses de l’équité de genre.
  • Coordonner la formulation de directives applicables à des activités participatives de recensement, de démonstration, de mise à l’essai et de reproduction de pratiques d’adaptation.
  • Diriger le travail de sensibilisation et d’engagement en vue de la mobilisation des ressources.

Communication externe

  • Cibler les ambassadeurs du programme à l’échelle locale et au niveau des États et assurer un travail régulier de communication et de mobilisation pour mieux faire connaître le programme d’accès direct amélioré à l’échelle communautaire.
  • Travailler en coopération avec les spécialistes de la communication et du suivi-évaluation et apprentissage ainsi que des agents de la communication, de la gestion des connaissances et du suivi-évaluation et apprentissage de la CPS pour garantir la cohérence de la communication et de la gestion des connaissances à l’échelle du programme.
  • Superviser l’élaboration d’une plateforme de connaissances et veiller à la mise en rapport du programme d’accès direct et des plateformes régionales de toute l’Océanie de façon à diffuser les documents, expériences, enseignements tirés et meilleures pratiques pertinents.
  • Travailler avec les dispositifs pertinents de mobilisation et les plateformes régionales d’information pour encourager le transfert de connaissances, en tirant parti de l’expérience d’autres programmes et projets menés dans la région.

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

Principaux critères de sélection

Qualifications

  • Diplôme universitaire de cycle supérieur en développement international, changement climatique, gestion des ressources naturelles ou un domaine connexe.

Compétences techniques

  • Au moins 8 années d’expérience pertinente dans le domaine du développement international, plus particulièrement dans la gestion transversale des ressources naturelles ou l’adaptation au changement climatique, dont au moins 5 années à des postes de niveau stratégique, technique, régional et national dans le Pacifique Nord.
  • Expérience avérée de la gestion d’achats de forte valeur et de volume important.
  • Gestion des questions logistiques sur des sites difficiles et isolés.
  • Aptitude avérée à la gestion de personnel et à l’évaluation des résultats professionnels, ainsi qu’à la gestion de programmes et de ressources.
  • Connaissance fine de la gestion de projets, et notamment des cycles de projet, des cadres logiques, du suivi-évaluation et de la gestion des risques.
  • Aptitude démontrée à travailler avec des partenaires, et capacité à planifier, à coordonner et à gérer des projets et programmes complexes.
  • Compétences de gestion, notamment capacité à déterminer les activités plus importantes, à hiérarchiser les priorités et à échelonner les activités.
  • Possession du permis de conduire.

Compétences linguistiques

  • Excellente maîtrise de l’anglais, à l’oral comme à l’écrit.

Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle

  • Capacité avérée à travailler avec des personnes dotées de compétences techniques et venant d’horizons culturels différents.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

Traitement et conditions d’emploi

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de trois ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que la prise de fonctions soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et l’entrée en fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

Traitement – Le poste de Coordonnateur·rice de programme – Accès direct amélioré (États fédérés de Micronésie) se situe dans la classe 11 du barème 2022 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 3 768 à 4 644 DTS (droits de tirage spéciaux), soit approximativement de 5 388 à 6 641 dollars É.-U. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonctions se situe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience étant dûment prises en compte. La progression au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Les agents expatriés de la CPS en poste aux États fédérés de Micronésie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu. En revanche, les ressortissants des États fédérés de Micronésie employés par la CPS à Pohnpei en sont redevables.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste à Pohnpei – La CPS verse une indemnité de logement d’un montant compris entre 1 000 et 2 000 dollars des États-Unis. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de rapatriement, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un voyage pour congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie, ainsi qu’à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel par an et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

Principes applicables au recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidatures font l’objet d’un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à recruter des personnes respectueuses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi les cadres professionnels.  Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux candidats, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

Modalités de candidature

Date limite de dépôt des candidatures : 29 mai 2022, 23 h 00 (heure de Pohnpei)

Référence du poste : AL000474

Les candidatures doivent être déposées en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/.

Les candidatures papier ne seront pas acceptées.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Si tous les documents ci-dessus ne sont pas fournis, la candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection. Il n’est pas nécessaire de joindre aux dossiers de candidature des copies de diplômes ou de lettres de recommandation.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

 

Questions de présélection (maximum 2 000 caractères par question) :

  1. Selon vous, quelles sont les grandes priorités pour les États fédérés de Micronésie en matière d’adaptation au changement climatique, tant à l’échelle nationale qu’à l’échelon local ?
  2. Veuillez décrire les mesures que vous prendriez au cours des trois premiers mois du programme, ainsi que l’ordre de priorité que vous définiriez, compte tenu de l’éparpillement géographique du pays.  
  3. Veuillez décrire comment vous remédiez aux retards de mise en œuvre d’un projet. Comment repérez-vous les difficultés qui se font jour, et comment les surmontez-vous ?

JD_Programme Coordinator FSM EDA-F.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Durabilité environnementale et changement climatique

Identifiant de référence: AL000474

Date d'affichage: 05/05/2022