STAGE - Exploitation durable des crabes verts à Raiatea

Polynésie française

  • Un stage basé à Tahiti

 

Description

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique de la région du Pacifique, qui soutient son développement depuis 1947. Nous sommes une organisation internationale de développement détenue et gouvernée par nos 27 pays et territoires membres. Afin de poursuivre le développement durable au profit des habitants du Pacifique, notre organisation unique en son genre travaille dans plus de 25 secteurs. Nous sommes reconnus pour nos connaissances et notre innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la surveillance de la santé publique, la géoscience et la conservation des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture.

Le Programme de changement climatique et durabilité environnementale (CCES) comprend les différents programmes mis en œuvre par la CPS pour soutenir les pays et territoires du Pacifique face au changement climatique. Le Projet Régional Océanien des Territoires pour la Gestion durable des Ecosystèmes (PROTEGE) est une de ces initiatives dont l’objectif est de promouvoir un développement économique durable et résilient face au changement climatique, en s’appuyant sur la biodiversité et les ressources naturelles renouvelables. Le projet est financé par l’enveloppe régionale du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) et est établit pour une durée de quatre ans (2018-2022), prolongé jusqu’en 2023 par la crise COVID 19. PROTEGE est un projet de coopération régionale qui intervient en soutien des politiques publiques des quatre PTOM du Pacifique : Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis et Futuna et les Iles Pitcairn. Pour se faire, le projet se décline en quatre thématiques dont le thème « Pêche et Aquaculture » auquel s’intègre une action pour le renforcement et le développement de la gestion des Zones de Pêche Réglementée (ZPR) en Polynésie française.

 

La Direction des Ressources Marines (DRM) en Polynésie française bénéficie du soutien de PROTEGE pour son programme ZPR.

Une ZPR a été créée en 2020 au niveau de l’espace maritime situé au droit de la commune associée de Puohine, commune de Raiatea. Cette ZPR d’une superficie de 734 hectares a été mise en place pour préserver les ressources marines dont le crabe vert (Scylla serrata) appelé localement « pāpa’a ».

Ainsi, au sein de cette zone, l’utilisation de nasses ou « faa » et de petit carrelet ou « tata », qui sont des engins utilisés pour capturer les crabes est interdite. De plus, dans deux baies de cette ZPR, qui sont des zones de pêche aux crabes verts, la pêche a été interdite. Outre ces mesures spécifiques à cette ZPR, une taille minimale de capture fixée à 12 centimètres et une période de fermeture de la pêche qui s’étend du 1er novembre au 31 janvier, s’appliquent aux crabes verts sur l’ensemble du territoire de la Polynésie française.

 

Le stage proposé s’inscrit dans la démarche d’évaluation des mesures de gestion mises en place dans la ZPR et destinées à permettre une exploitation durable des crabes verts, espèce importante tant d’un point de vue économique que d’un point de vue patrimonial pour la population.

Les missions du stagiaire seront donc les suivantes :

  • Réaliser une synthèse bibliographique sur la biologie et l’écologie du crabe vert et les mesures de gestion et de suivi mises en œuvre sur cette espèce ;
  • Réaliser une enquête auprès des pêcheurs sur leurs connaissances et pratiques de pêche sur cette espèce, leur perception de la ZPR et les mesures de gestion mises en place ;
  • Proposer une méthode d’évaluation participative des mesures de gestion mises en place et justifier le choix de cette méthode ;
  • Mettre en œuvre la méthode choisie sur le terrain et collecter les données ;
  • Analyser les données ;
  • Interpréter les résultats ;
  • Conclure et faire des recommandations sur le suivi à mettre en place à moyen et long terme et les mesures de gestion en place.

Le stagiaire sera intégré à l’équipe DRM/PROTEGE de la Cellule Gestion et Préservation des ressources de la Direction des Ressources Marines à Papeete, sur l’île de Tahiti. Il sera amené à passer une partie du stage sur le site de l’étude à Raiatea.

Nous recherchons pour ce stage un étudiant en M2 ou ingénieur dans le domaine des sciences halieutiques, de la mer ou de l’environnement. La connaissance de la pêche et une expérience en milieu insulaire sont un plus.

 

Principaux critères de sélection

Qualifications

  • Etudiant en master 2 ou école d’ingénieur en sciences halieutiques de la mer ou de l’environnement

Expertise technique

  • Connaissances en biologie, écologie
  • Connaissances en gestion des ressources marines
  • Capacités d’analyse
  • Compétences en rédaction

Compétences linguistiques

  • Qualités rédactionnelles en français
  • Parler le reo tahiti serait un plus

Compétences personnelles

  • Facilité de communication
  • Autonomie
  • Curiosité
  • Esprit d’initiative
  • Goût pour la pêche
  • Permis B

 

Indemnités, termes et conditions

Date de début - Ce stage est à pourvoir pour un démarrage entre janvier et février 2023

Durée - 6 mois

Indemnité de stage – Le·la stagiaire percevra une indemnité d’un montant compris entre 65 000 et 130 000 francs CFP par mois qui lui servira également à financer ses déplacements et frais sur Raiatea

Autre :  Déplacements et travail de terrain sur Raiatea

Langues - Les langues de travail de la CPS sont le français et l’anglais, celle de la DRM est le français. Des notions de tahitien seraient un plus.

Organisme du stage :

Communauté du Pacifique, Programme de changement climatique et durabilité environnementale,

projet PROTEGE

BP D5 98 848 Nouméa, Nouvelle Calédonie

Organisme d'accueil :

Direction des Ressources Marines

Immeuble JB Le Caill, 2e étage à Fare Ute.

B.P. 20 – 98713 Papeete, Tahiti, Polynésie française.

Encadrement du stagiaire

Il/elle sera encadré.e par :

  • Magali VERDUCCI, Chargée du programme Zones de Pêche Réglementée à la Direction des Ressources Marines.
  • Matthieu JUNCKER, coordinateur de la thématique Pêche côtière et aquaculture du projet PROTEGE

 

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement du personnel, salarié ou non, de la CPS se fonde sur le mérite et l’équité. Les candidat·e·s participent à une procédure de sélection équitable, transparente et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des candidat·e·s respectueux·ses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes. Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux candidat·e·s, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

Seul (e) s les candidat(e)s de nationalité française ou détenant un visa leur permettant d’effectuer leur stage pourront être sélectionné(e)s.

 

Procédure de dépôt de candidature

Date limite de dépôt des candidatures : 18 décembre 2022 à 23h (heure de Nouméa)

Les candidats peuvent envoyer leur candidature aux adresses suivantes : magali.verducci@drm.gov.pf et aureliet@spc.int

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du·de la candidat·e ;




Type: Contrat temporaire local

Catégorie: Durabilité environnementale et changement climatique

Identifiant de référence: SH000222

Date d'affichage: 11/24/2022