Directeur·rice de recherche halieutique (suivi des pêcheries)

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

Descriptif de fonctions

 

Principale organisation scientifique et technique du Pacifique, la Communauté du Pacifique (CPS) appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, elle intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins comprend le Programme pêche hauturière et le Programme pêches côtières et aquaculture. Le Programme pêche hauturière s’est fixé pour but de faire en sorte que les pêcheries exploitant les ressources en thonidés, poissons à rostre et espèces associées de la région soient gérées dans un souci de viabilité économique et de préservation de l’environnement, sur la base des meilleures informations scientifiques disponibles. Le Programme pêche hauturière apporte son appui scientifique à la gestion de la pêche des thonidés et des espèces associées, et plus particulièrement à l’évaluation et à la modélisation des stocks, à l’analyse et au suivi des pêcheries et de l’écosystème, ainsi qu’à la gestion des données. Il travaille en étroite collaboration avec les États et Territoires membres de la CPS, ainsi qu’avec la Commission des pêches du Pacifique occidental et central (WCPFC), l’Agence des pêches du Forum (FFA), les Parties à l’Accord de Nauru et d’autres organismes régionaux et sous-régionaux.

 

Le·La titulaire du poste de Directeur·rice de recherche halieutique (suivi des pêcheries) garantira que la gestion de la pêche hauturière à l’échelle nationale, sous-régionale et régionale repose sur un suivi des pêcheries de qualité optimale et cohérent dans la région.

 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

 

  1. Gestion, administration et communication au sein de la Section
  • Aider le·la Directeur·rice adjoint·e de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins (Programme pêche hauturière) à établir des plans stratégiques visant à faire en sorte que le travail de la Section réponde aux besoins des pays membres et d’autres clients du Programme
  • Élaborer, en concertation avec le·la Directeur·rice adjoint·e de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins (Programme pêche hauturière) et d’autres responsables du Programme, des plans de travail annuels ainsi que des rapports sur les plans de travail pour la Section conformément au Plan d’activité de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins
  • Élaborer, en consultation avec le·la Directeur·rice adjoint·e de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins (Programme pêche hauturière), des propositions de financement et/ou de recouvrement des coûts pour garantir que les plans de travail soient correctement financés
  • Gérer les activités de la Section conformément aux plans de travail annuels et en fonction des financements disponibles
  • Mettre en œuvre le système de planification et de gestion des résultats du personnel de la CPS au sein de la Section
  • Communiquer avec les clients du Programme pêche hauturière, avec les autres organisations régionales et internationales spécialisées dans la pêche, ainsi qu’avec la communauté scientifique sur les questions relatives au suivi des pêcheries
  • Participer activement aux processus à l’échelle de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins et de la CPS, y compris du Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences océaniques (PCCOS), et contribuer aux produits et résultats organisationnels
  1. Supervision, mise en œuvre et contrôle des programmes de suivi de la pêche de la CPS afin d’appuyer l’évaluation des stocks et la gestion des pêcheries à l’échelle nationale, sous-régionale et régionale :
  • Comprendre les besoins qu’ont les membres en matière de suivi des pêcheries et concevoir des solutions adaptées à leurs besoins, en utilisant le Comité chargé de la collecte des données, qui regroupe la CPS, la FFA et le Bureau des parties à l’Accord de Nauru, afin de garantir la standardisation régionale le cas échéant
  • Prodiguer des conseils pour la mise sur pied de nouvelles pratiques de suivi des pêcheries et/ou l’amélioration des pratiques existantes dans le cadre de toutes ces composantes des pêches
  • Superviser et coordonner la mise en œuvre du soutien à apporter aux membres de la CPS dans le suivi de leurs pêcheries
  • Superviser l’évaluation du suivi des pêcheries au sein des pays membres de la CPS, à travers un audit systématique tant à l’échelon national qu’à travers une analyse statistique si cela s’avère approprié
  • Superviser la prestation de tous les services sous-traités relatifs au suivi des pêcheries, aux projets spéciaux et aux conseils prodigués à la WCPFC dans ce domaine
  1. Supervision de la transition du suivi des pêcheries vers des solutions de notification et de suivi électroniques
  • Superviser la transition du suivi des pêcheries régionales vers les solutions de notification et de suivi électroniques
  • Comprendre les besoins qu’ont les membres en matière de notification et de suivi électroniques et concevoir des solutions adaptées à leurs besoins, en utilisant le Comité chargé de la collecte des données, qui regroupe la CPS, la FFA et le Bureau des parties à l’Accord de Nauru, afin de garantir la standardisation régionale le cas échéant
  • Fournir un point de contact régional pour les questions relatives à la notification et au suivi électroniques
  • Superviser la mise en œuvre de l’activité 1.3 « Évaluation du suivi électronique » du projet PEUMP
  • Superviser la prestation des autres activités et projets pertinents pour les solutions de notification et de suivi électroniques
  1. Renforcement des capacités des membres de la CPS en matière de suivi des pêcheries
  • Superviser la prestation par la Section de services de renforcement des capacités des pays membres de la CPS en matière de suivi des pêcheries
  • Superviser la contribution de la Section à l’activité 1.6 « Développement des capacités » du projet PEUMP

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Diplôme de deuxième ou troisième cycle en sciences halieutiques ou dans une discipline apparentée.
  1. Compétences techniques
  • Au moins trois ans d’expérience en gestion de personnel, direction d’équipe, élaboration et gestion de projets
  • Au moins dix ans d’expérience prouvée dans l’élaboration et l’avancement des obligations de suivi pour la gestion des ressources halieutiques, avec au moins cinq ans d’expérience pertinente à un poste d’encadrement dans le suivi des pêcheries afin de contribuer à l’évaluation des stocks et aux travaux d’analyse connexes, et à leur mise en œuvre dans les pays en développement
  • Compréhension des travaux élémentaires d’échantillonnage et de la conception d’enquêtes, ainsi que de l’analyse statistique des données halieutiques utilisées en vue d’accompagner le suivi des pêcheries
  • Excellentes aptitudes à la communication et qualités relationnelles nécessaires pour traiter avec des homologues de pays membres
  • Aptitude avérée à gérer un programme technique de taille moyenne et superviser des cadres professionnels et du personnel technique
  • Bonnes qualités relationnelles et aptitude à superviser le personnel technique et de soutien
  1. Compétences linguistiques
  • Très grande aisance dans la communication en anglais, écrite et orale, qu’il s’agisse de formuler des avis techniques ou d’effectuer un travail de vulgarisation à l’adresse du grand public
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Esprit d’équipe et aptitude à travailler dans un environnement divers et multilingue
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de trois ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que l’entrée en fonctions soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

 

Traitement – Le Directeur·rice de recherche halieutique (suivi des pêcheries) se situe dans la classe 13 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 5 314 à 6 547 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 777 925 et 958 138 (7 387 à 9 100 dollars É.-U ; 6 159 à 8 031 euros), aux taux de change actuels. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience étant dûment prises en compte. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépendra ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – la CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de rapatriement, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et invalidité et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel par an et d’autres types de congés ; ils peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidats évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des candidats respectueux de ces valeurs. Il tient dûment compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens parmi les cadres professionnels. Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux personnes, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 15 aout 2021 – 23 h 00 (heure de Nouméa)

Référence du poste : AL000402

 

Les candidats et candidates doivent postuler en ligne sur le site suivant http://fr.careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du·de la candidat·e ;
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection :

  1. Définissez brièvement les rôles et responsabilités des organisations régionales du Pacifique et des administrations des États et Territoires océaniens en ce qui concerne la mise en œuvre du suivi de la pêche thonière dans le Pacifique occidental et central.
  2. Selon vous, quels sont les avantages du suivi électronique pour la recherche scientifique sur les pêcheries thonières, et les défis qui y sont associés ?
  3. Donnez un exemple de tâches accomplies pour diriger un programme de suivi des pêcheries et expliquez en quoi ces tâches ont étayé la prise de décisions en matière de gestion de la pêche.

JD_PFS Fisheries Monitoring - F.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Pêches - Aquaculture et Ecosystèmes Marins

Identifiant de référence: AL000402

Date d'affichage: 07/15/2021