Agent·e océanien·ne des pêches (pêche hauturière/stratégies d’exploitation)

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

Description

 

La Communauté du Pacifique est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant fièrement le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires membres, qui en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins comprend deux unités : le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. La mission du Programme pêche hauturière est de veiller à ce que les pêcheries exploitant les ressources en thonidés, poissons à rostre et espèces associées de la région soient gérées dans un souci de viabilité économique et de préservation de l’environnement, sur la base des meilleures informations scientifiques disponibles. Pour ce faire, le Programme pêche hauturière apporte son appui scientifique à la gestion de la pêche de thonidés et d’espèces associées, et plus particulièrement à l’évaluation et à la modélisation des stocks, au suivi et à l’analyse des pêcheries et de l’écosystème, ainsi qu’à la gestion des données. Le Programme pêche hauturière travaille en étroite collaboration avec les États et Territoires membres de la CPS, ainsi qu’avec la Commission des pêches du Pacifique occidental et central (WCPFC), l’Agence des pêches du Forum, les Parties à l’Accord de Nauru et d’autres organismes régionaux et sous-régionaux.

 

Fonctions – L’Agent·e océanien·ne des pêches (pêche hauturière/stratégies d’exploitation) entreprendra un programme de travail qui contribuera à l’évaluation et à l’élaboration de stratégies d’exploitation pour les principaux stocks de thonidés dans le Pacifique occidental et central en adoptant une démarche d’« apprentissage par la pratique ». Le but est de contribuer de manière concrète au travail du Programme pêche hauturière tout en renforçant les compétences et les connaissances dans le domaine d’intervention.

 

Les principales responsabilités du·de la titulaire du poste sont les suivantes :

 

  1. Appui et contribution aux analyses visant à mettre à l’essai les règles expérimentales de contrôle des captures pour la gestion des stocks de thonidés dans le Pacifique occidental et central
  • Aider à l’élaboration des éléments essentiels du cadre d’évaluation visant à mettre à l’essai les règles expérimentales de contrôle des captures.
  • Analyser les résultats des évaluations et préparer la documentation pour en faire la synthèse.
  1. Consultation des parties prenantes et communication
  • Aider à la présentation des résultats et de la synthèse aux parties prenantes.
  • Tenir un registre des communications officielles avec les parties prenantes afin de s’assurer que les questions essentielles sont correctement traitées dans les analyses subséquentes.
  1. Perfectionnement professionnel comprenant l’acquisition de nouvelles compétences et connaissances utiles pour le projet en cours ou le domaine étudié
  • Mieux comprendre le processus reposant sur une stratégie d’exploitation, de même que les analyses menées afin de mettre à l’essai les règles expérimentales de contrôle des captures.
  • Renforcer ses compétences et ses connaissances élémentaires du langage R.
  • Effectuer des présentations et animer des ateliers avec davantage de confiance.
  • Améliorer ses capacités en matière de rédaction de rapports.
  1. Formation et renforcement des capacités des pays membres en vue d'inscrire la gestion des ressources halieutiques dans une stratégie d’exploitation
  • Contribuer à la formation de ses homologues des pays membres à l’approche s’inscrivant dans une stratégie d’exploitation.
  • Organiser et prendre en charge différents aspects des programmes de formation, notamment la communication avec ses homologues locaux ainsi que la création des supports de formation.
  • Prendre part à la planification et à l’exécution de l’atelier sur l’évaluation des stocks et d’autres réunions techniques pertinentes.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Océanie
  • Ce poste est réservé aux ressortissants des pays insulaires océaniens.
  • Le poste s’adresse uniquement aux Océaniens travaillant au sein d’un service des pêches/de protection de l’environnement ou d’une organisation non gouvernementale (ONG) reconnue, qui œuvre dans le domaine de la recherche halieutique hauturière, de la gestion ou du suivi des ressources halieutiques hauturières dans un pays insulaire océanien.
  1. Qualifications
  • Diplôme de sciences délivré par un institut reconnu avec une spécialisation dans le domaine de la pêche, des sciences marines, de l’informatique ou une discipline apparentée.
  1. Compétences techniques
  • Au moins deux ans d’expérience dans le domaine de la pêche hauturière au sein d’un service des pêches ou d’un organisme équivalent en Océanie.
  1. Compétences linguistiques
  • Bonnes aptitudes de communication écrite et orale en anglais, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout supplémentaire.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Excellentes qualités relationnelles.
  • Bon esprit d’équipe, et capacité à tisser des relations et à travailler efficacement dans un contexte multiculturel.
  • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des pays en développement.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Conditions d’embauche : Le poste est réservé aux seuls ressortissants et résidents de pays insulaires océaniens. Il s’adresse uniquement aux personnes employées de façon permanente ou temporaire au sein d’un service océanien ou timorais des pêches/de protection de l’environnement ou d’une organisation non gouvernementale (ONG) reconnue, qui œuvre dans le domaine de la recherche halieutique hauturière, de la gestion ou du suivi des ressources dans un État ou Territoire insulaire océanien.

Lettre d’appui – Les candidat·e·s doivent joindre à leur dossier une lettre signée de leur employeur, autorisant leur détachement et confirmant qu’ils·elles seront réintégré·e·s dans leurs fonctions à leur retour de la CPS.

Date d’entrée en fonction – Ce poste est à pourvoir dès que possible, le·la candidat·e retenu·e sera engagé·e pour une période de 364 jours non renouvelable. ** Les réglementations régionales et nationales relatives à la pandémie de COVID-19 détermineront si et quand la personne retenue pourra commencer à travailler à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), conformément aux conditions d’embauche. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé. 

 

Traitement – Le poste d’Agent·e océanien·ne des pêches (pêche hauturière/stratégies d’exploitation) se situe dans la classe 8 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement de 2 850 droits de tirage spéciaux par mois, soit environ 417 231 CFP (3 962 dollars des É.-U., 3 496 euros). Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages – La CPS subventionne le loyer de ses agents à Nouméa. Le·La candidat·e retenu·e a droit à une indemnité d’installation et au remboursement des frais d’excédents de bagages à concurrence de deux bagages supplémentaires. Les agents de la CPS  bénéficient de 25 jours de congé annuel et de 30 jours de congé maladie par an, ainsi que d’une assurance médicale et d’une assurance-vie, et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Nous encourageons tous les candidats/toutes les candidates éligibles à postuler. Toutefois, puisqu’il s’agit d’un contrat particulier de courte durée, la liste complète des avantages compris dans d’autres types de contrats internationaux ne s’applique pas. Le titulaire peut être accompagné de sa famille, mais devra assumer tous les frais supplémentaires de voyage, d’assurance, de scolarité, de logement et autres. 

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidat·e·s évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des personnes respectueuses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi le personnel. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

 

Modalités de candidature

 

Date de clôture : 28 février 2021 à 23h00 – heure de Nouméa

Référence du poste : AL000365

 

Les candidat·e·s doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour contenant les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant vos compétences, votre expérience et vos motivations ;
  • les réponses aux questions de présélection (voir ci-dessous).

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Vous devez répondre à toutes ces questions. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection

  1. Veuillez décrire brièvement votre expérience professionnelle dans le domaine de la pêche hauturière dans votre pays.
  2. D’après vous, quels sont les facteurs clés garantissant l’exploitation optimale, la durabilité et la bonne gestion des ressources halieutiques hauturières en Océanie ?
  3. Quels sont les domaines d’intervention du Programme pêche hauturière dans lesquels vous souhaiteriez acquérir des compétences ? Comment comptez-vous mettre à profit, au sein de votre administration nationale, les connaissances et les compétences que vous aurez acquises durant votre détachement ?
  4. Pouvez-vous donner un exemple de travail en équipe particulièrement fructueux auquel vous auriez pris part ? Quelles étaient, selon vous, les raisons de cette réussite ?

JD - PIFP (Harvest Strategy) F.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Pêches - Aquaculture et Ecosystèmes Marins

Identifiant de référence: AL000365

Date d'affichage: 02/01/2021