Agent·e océanien·ne des pêches (science halieutique côtière)

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

Description

 

La Communauté du Pacifique est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant fièrement le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires membres, qui en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins comprend deux unités : le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. Le Programme pêche côtière a pour mission de promouvoir la gestion et la valorisation durables des ressources côtières, littorales et aquacoles des États et Territoires insulaires océaniens. Le Programme aide les pays océaniens à mettre au point des stratégies et des régimes (nationaux et locaux) de gestion de la pêche côtière fondés sur des données scientifiques et applicables du point de vue social. Il offre aux pouvoirs publics, aux entreprises du secteur privé et à d’autres parties prenantes d’Océanie un cadre régional de planification, de recherche, de développement et de commerce en faveur de l’aquaculture durable. Le Programme intervient également à l’appui du développement de la pêche côtière durable dans les États et Territoires insulaires océaniens afin qu’elle puisse contribuer à la sécurité alimentaire et aux moyens de subsistance des populations, à la croissance économique et à l’adaptation au changement climatique.

Fonctions – L’Agent·e océanien·ne des pêches (science halieutique côtière) aide les chargé·e·s de recherche halieutique et les responsables du Programme pêche côtière à fournir des conseils et un appui aux pouvoirs publics, aux parties prenantes et aux acteurs privés pour la planification et la mise en œuvre des activités relevant des domaines de la science et de la gestion halieutiques côtières, en mettant l’accent sur les ressources en poissons de récif et/ou en invertébrés et leurs habitats naturels. Ce poste est proposé dans le cadre du nouveau programme de partenariat marin Union européenne-Pacifique (PEUMP), financé par l’UE et lancé en septembre 2018.

 

Les principales responsabilités du·de la titulaire du poste sont les suivantes :

  1. Aider les pays membres de la CPS à évaluer l’état des ressources biologiques des écosystèmes marins côtiers, notamment les aspects sociaux et démographiques de la pêche côtière et communautaire, pour guider la gestion.
  • Contribuer à la réalisation d’inventaires des poissons et/ou des invertébrés et de leurs habitats naturels dans les pays insulaires océaniens et au Timor-Leste, notamment à la saisie des données recueillies dans les bases de données nationales/régionales.
  • Contribuer à la réalisation d’enquêtes socioéconomiques auprès des pêcheurs de tous les pays insulaires océaniens, notamment à la saisie des données recueillies dans les bases de données nationales/régionales.
  • Participer à la formation, virtuelle ou en présentiel, des agents nationaux aux méthodes d’inventaire des ressources en poissons et/ou en invertébrés et de leurs habitats naturels, et à la conduite d’enquêtes socioéconomiques auprès des pêcheurs
  • Contribuer à l’analyse des données recueillies et à l’établissement de rapports.
  1. Dispenser une assistance pratique aux pays membres de la CPS en vue d’élaborer des documents d’information et de sensibilisation soigneusement ciblés.
  • En collaboration avec la Cellule information halieutique et d’autres composantes du programme PEUMP, contribuer à l’élaboration de divers supports d’information (manuels de formation, directives, fiches d’information et autres outils pédagogiques et de sensibilisation).
  • Travailler avec les autres membres du personnel du Programme pêche côtière à l’élaboration d’outils d’apprentissage en ligne accessibles à distance par les pays membres.
  1. Communication et administration au sein de la Section
  • Aider le·la Conseiller·ère et le·la Chargé·e de recherche halieutique principal·e à établir le plan de travail et des rapports annuels pour le compte de la Section.
  • Tenir à jour les procédures de la CPS et autres procédures administratives relatives à l’ensemble des activités entreprises.
  • Justifier les avances en liquides versées pour l’exécution des activités sur le terrain, en fournissant des reçus pour chaque paiement.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Océanie
  • Ce poste est réservé aux ressortissants des pays insulaires océaniens ou du Timor-Leste.
  • Le poste s’adresse uniquement aux Océaniens travaillant au sein d’un service des pêches/de protection de l’environnement ou d’une organisation non gouvernementale (ONG) reconnue, qui œuvre dans le domaine de la recherche halieutique, de la gestion ou du suivi des ressources côtières dans un pays insulaire océanien ou au Timor-Leste.
  1. Qualifications
  • Diplôme reconnu dans une discipline en rapport avec l’évaluation des ressources halieutiques côtières (poissons et/ou invertébrés) ou dans un domaine apparenté.
  • Les candidats devront être titulaires d’un brevet de plongeur autonome en haute mer en cours de validité et avoir une bonne condition physique pour plonger dans des milieux variés.
  1. Compétences techniques
  • Au moins deux ans d’expérience directe de la pêche côtière en Océanie ou au Timor-Leste, notamment de la recherche appliquée de terrain sur les poissons et/ou les invertébrés.
  • Expérience avérée de la conduite de recensements des poissons et/ou invertébrés à l’aide d’une panoplie de méthodes.
  • Connaissance des questions d’actualité intéressant la gestion de la pêche côtière dans la région et la recherche scientifique, assortie d’une expérience des questions de genre qui se posent dans le domaine de la pêche.
  • Solides compétences en informatique (Microsoft Word, Excel, PowerPoint et Outlook) et connaissance des logiciels de saisie et d’analyse de données.
  • Une expérience préalable des enquêtes socioéconomiques (conduite ou participation) est souhaitable.
  1. Compétences linguistiques
  • Bonnes aptitudes de communication écrite et orale en anglais, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout supplémentaire.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Excellentes qualités relationnelles.
  • Bon esprit d’équipe, et capacité à tisser des relations et à travailler efficacement dans un contexte multiculturel.
  • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des pays en développement.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Conditions d’embauche : Le poste est réservé aux seuls ressortissants et résidents de pays insulaires océaniens ou du Timor-Leste. Il s’adresse uniquement aux personnes employées de façon permanente ou temporaire au sein d’un service océanien ou timorais des pêches/de protection de l’environnement ou d’une organisation non gouvernementale (ONG) reconnue, qui œuvre dans le domaine de la recherche halieutique côtière, de la gestion ou du suivi des ressources dans un pays insulaire océanien ou au Timor-Leste.

Lettre d’appui – Les candidat·e·s doivent joindre à leur dossier une lettre signée de leur employeur, autorisant leur détachement et confirmant qu’ils·elles seront réintégré·e·s dans leurs fonctions à leur retour de la CPS.

Date d’entrée en fonction – Ce poste est à pourvoir à compter du milieu ou de la fin du mois de février 2021, et le·la candidat·e retenu·e sera engagé·e pour une période de 364 jours non renouvelable. ** Les réglementations régionales et nationales relatives à la pandémie de COVID-19 détermineront si et quand la personne retenue pourra commencer à travailler à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), conformément aux conditions d’embauche. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonctions ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé. 

Traitement – Le poste d’Agent·e océanien·ne des pêches (science halieutique côtière) se situe dans la classe 8 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement de 2 850 droits de tirage spéciaux par mois, soit environ 419 768 CFP (3 933 dollars des É.-U., 3 518 euros). Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages – La CPS subventionne le loyer de ses agents à Nouméa. Le·La candidat·e retenu·e a droit à une indemnité d’installation et au remboursement des frais d’excédents de bagages à concurrence de deux bagages supplémentaires. Les agents de la CPS  bénéficient de 25 jours de congé annuel et de 30 jours de congé maladie par an, ainsi que d’une assurance médicale et d’une assurance-vie, et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Nous encourageons tous les candidats/toutes les candidates éligibles à postuler. Toutefois, puisqu’il s’agit d’un contrat particulier de courte durée, la liste complète des avantages compris dans d’autres types de contrats internationaux ne s’applique pas. Le titulaire peut être accompagné de sa famille, mais devra assumer tous les frais supplémentaires de voyage, d’assurance, de scolarité, de logement et autres. 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidat·e·s évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des personnes respectueuses de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi le personnel. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

 

Modalités de candidature

 

Date de clôture : 24 janvier 2021 à 23h00 – heure de Nouméa

Référence du poste : SH000035

Les candidat·e·s doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/.

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour contenant les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant vos compétences, votre expérience et vos motivations ;
  • les réponses aux questions de présélection (voir ci-dessous).

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Vous devez répondre à toutes ces questions. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection

  1. Quels sont les principaux enjeux liés à la science et à la gestion de la pêche côtière auxquels est confrontée la région du Pacifique ?
  2. Expliquez en 400 mots en quoi consiste le suivi indépendant et dépendant des pêches ?
  3. Pouvez-vous donner un exemple de travail en équipe particulièrement fructueux auquel vous auriez pris part ? Quelles étaient, selon vous, les raisons de cette réussite ?
  4. Selon vous, en quoi les questions de genre occupent-elles une place importante dans la recherche et la gestion halieutiques côtières ?

Final_JD_PIFP Science 27102020.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Pêches - Aquaculture et Ecosystèmes Marins

Identifiant de référence: SH000035

Date d'affichage: 12/14/2020