Chargé·e de recherche halieutique/Chargé·e de recherche halieutique principal·e - Évaluation des stocks

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

Descriptif de fonctions

 

La Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique du Pacifique, appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour ses 26 États et Territoires membres, qui en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, elle intervient dans plus de 20 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins comprend deux unités, le Programme pêche hauturière et le Programme pêche côtière. Le Programme pêche hauturière s’est fixé pour but de faire en sorte que les pêcheries exploitant les ressources en thonidés, poissons à rostre et espèces associées de la région soient gérées dans un souci de viabilité économique et de préservation de l’environnement, sur la base des meilleures informations scientifiques disponibles. Le Programme pêche hauturière apporte son appui scientifique à la gestion de la pêche des thonidés et des espèces associées, et plus particulièrement à l’évaluation et à la modélisation des stocks, à l’analyse et au suivi des pêcheries et de l’écosystème, ainsi qu’à la gestion des données. Il travaille en étroite collaboration avec les États et Territoires membres de la CPS, ainsi qu’avec la Commission des pêches du Pacifique occidental et central (WCPFC), l’Agence des pêches du Forum, les Parties à l’Accord de Nauru et d’autres organismes régionaux et infrarégionaux.

 

Fonctions Selon les compétences et l’expérience de la personne retenue, le poste sera pourvu soit à l’échelon de Chargé·e de recherche halieutique, soit à celui de Chargé·e de recherche halieutique principal·e.

La personne titulaire du poste relève du Directeur de recherche halieutique (évaluation et modélisation des stocks) de la CPS et les responsabilités suivantes lui seront confiées :

  1. Recherche et développement
  • Élaborer et affiner des méthodes d’analyse de données de prises et d’effort, de taille, de croissance et de marquage.
  • Contribuer au projet MULTIFAN-CL (MFCL) et à d’autres recherches sur les méthodes statistiques d’évaluation des stocks.
  • Contribuer au développement de logiciels utilisés pour l’évaluation des stocks et d’autres activités connexes en fonction des besoins.
  • Contribuer aux recherches sur des méthodes d’estimation et de description de l’incertitude en matière d’évaluation des stocks, et notamment des démarches de modélisation d’ensembles et des méthodes de pondération.
  • Contribuer à l’élaboration de méthodes d’évaluation des mesures de conservation et de gestion prises par la WCPFC.
  • Élaborer et mener des recherches dans des domaines adaptés aux compétences et aux intérêts de la personne titulaire du poste, et pertinents pour les évaluations des stocks de thons et d’espèces voisines.
  1. Évaluation des stocks
  • Analyser les données de prises et d’effort, de taille, de croissance et de marquage des thons en vue de leur saisie dans les modèles d’évaluation des stocks (analyses auxiliaires).
  • Diriger des évaluations des stocks de thons et des espèces voisines à la demande de la WCPFC en utilisant des modèles statistiques modernes d’évaluation des stocks.
  • Caractériser la solidité et la sensibilité des résultats des évaluations des stocks à diverses suppositions affectant les hypothèses intégrées dans les modèles, par exemple les données d’entrée, les paramètres biologiques et la structure des modèles.
  • Au besoin, vérifier les évaluations des stocks et autres analyses connexes (les prises par unité d’effort, par exemple) effectuées par la CPS, par un consultant externe, dans le cadre du mandat plus large de la WCPFC, qui inclut les stocks du Nord du Pacifique, et d’autres organisations régionales de gestion de la pêche thonière (par exemple la CIATT, Commission interaméricaine du thon des tropiques).
  1. Informations sur la gestion
  • Estimer les points de référence fondamentaux pour les thons et les espèces voisines.
  • Évaluer les risques relatifs aux niveaux de référence pertinents.
  • Examiner les hypothèses utilisées pour évaluer les mesures de conservation et de gestion pertinentes.
  • Évaluer les effets d’autres mesures de gestion des stocks de thons et des espèces voisines reposant sur des modèles d’évaluation des stocks, notamment des démarches telles que les projections de stocks.
  • Contribuer, en fonction des besoins, aux travaux sur l’évaluation des stratégies de gestion et les stratégies de capture.
  1. Communication
  • Présenter clairement, d’une façon appropriée, les résultats des analyses techniques à des chercheurs et à des responsables de la gestion de la pêche.
  • Élaborer des rapports et des communications sur les résultats des analyses techniques dans un langage clair.
  • Contribuer au corpus international de connaissances halieutiques par des communications et des publications.
  • Collaborer, en fonction des besoins, avec des chercheurs de la CPS, des membres de la WCPFC et d’autres organisations compétentes.
  • Contribuer, en tant que de besoin, au renforcement des capacités régionales en matière d’évaluation des stocks.

 

Pour de plus amples informations sur les grands domaines d’intervention correspondant à ce poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Diplôme d’études supérieures (de préférence de niveau doctorat) en sciences halieutiques, en modélisation de l’évaluation des stocks ou autre modélisation statistique du même type, en biologie des populations ou toute autre discipline connexe.
  1. Compétences techniques
  • Connaissance approfondie des principes et des techniques d’évaluation des stocks halieutiques.
  • La décision de nomination à l’échelon de Chargé·e de recherche halieutique ou à celui de Chargé·e de recherche halieutique principal·e sera prise notamment en fonction de l’expérience du·de la candidat·e dans le domaine de la mise au point et de la réalisation d’évaluations complexes de stocks halieutiques, et en particulier d’approches intégrées de l’évaluation des stocks. Sept années d’expérience sont ainsi souhaitables pour l’échelon de Chargé·e de recherche halieutique principal·e et trois pour celui de Chargé·e de recherche halieutique. Les études de cycle universitaire supérieur peuvent être prises en compte si elles sont pertinentes pour le poste.
  • Expérience de l’utilisation et/ou de l’élaboration de modèles d’évaluation des stocks, la connaissance des évaluations intégrées de stocks constituant un atout :
    • en outre, pour l’échelon de Chargé·e de recherche halieutique principal·e, une expérience attestée de la direction d’évaluations intégrées des stocks dans un contexte général de gestion sera vivement appréciée.
  • Solides compétences dans le domaine de l’analyse quantitative, assorties d’une expérience en programmation et modélisation statistique.
  • Grande aisance dans la communication écrite et orale en anglais.
  • Capacité à respecter les échéances des projets, souvent soumis à des calendriers serrés.
  1. Compétences linguistiques
  • Maîtrise de l’anglais, une connaissance pratique du français étant considérée comme un atout supplémentaire.
  1. Compétences relationnelles et sensibilité culturelle
  • Solides qualités relationnelles contribuant à nouer des relations ainsi que des partenariats fructueux au sein de l’Organisation et avec ses partenaires.
  • Bon esprit d’équipe et capacité à tisser des relations et à travailler efficacement dans un environnement multiculturel.
  • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des enjeux propres aux pays en développement.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens et le fait de posséder une expérience directe de la pêche thonière dans la région océanienne constituent des atouts.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de trois ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

En raison des restrictions de déplacement en vigueur dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et étant donné que la CPS privilégie la sécurité, la santé et le bien-être de ses agents, il est possible que l’entrée en fonction soit retardée. Ces questions seront abordées en détail avec les personnes retenues. Dans la plupart des cas, la nomination et la prise de fonction ne seront effectives que lorsque le déplacement vers le lieu d’affectation sera autorisé.

 

Traitement – La personne retenue sera nommée soit à l’échelon de Chargé·e de recherche halieutique principal·e (se situant dans la classe 12 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 4 685 à 5 760 DTS [droits de tirage spéciaux], soit entre 685 755 et 843 105 CFP [6 512 à 8 006 dollars É.-U. ou 5 747 à 7 065 euros]), soit à celui de Chargé·e de recherche halieutique (se situant dans la classe 11 du barème 2021 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 4 113 à 5 045 DTS [droits de tirage spéciaux], soit entre 602 042 et 738 463 CFP [5 717 à 7 012 dollars É.-U. ou 5 045 à 6 188 euros]). Le recrutement à un de ces deux échelons dépendra des qualifications et de l’expérience de la personne retenue, en fonction des critères précisés ci-dessus. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de la fourchette correspondante, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience du·de la candidat·e. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses agents à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Principes applicables en matière de recrutement – Le recrutement au sein de la CPS est fondé sur le mérite et l’équité, et les candidats évoluent dans un processus de sélection équitable, transparent et non discriminatoire. La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et défend la diversité de genre et la diversité culturelle, dont le bilinguisme. Elle s’emploie à attirer et à nommer des candidats respectueux de ces valeurs. Il est dûment tenu compte des principes d’équité de genre et de la volonté de maintenir une forte représentation d’Océaniens et d’Océaniennes parmi le personnel.  Si le comité de sélection estime, après entretien, ne pas pouvoir départager deux candidats, la préférence est donnée à un·e Océanien·ne. La confidentialité totale des candidatures est garantie conformément aux dispositions de la Politique de protection des renseignements personnels de la CPS.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 7 mars 2021, 23 h 00 (heure de Nouméa)

Référence du poste : AL000370

 

Les candidatures doivent être déposées sur le système de recrutement en ligne de la CPS :  http://fr.careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne sont ni acceptés ni pris en compte.

 

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour contenant les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les motivations, les compétences et l’expérience du·de la candidat·e ;
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de sélection sont prévues pour l’ensemble des postes à recrutement international à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection : (2 000 caractères maximum par question)

  1. Veuillez décrire une analyse statistique ou mathématique complexe de données halieutiques à laquelle vous avez participé.
  2. Veuillez décrire une évaluation des stocks et/ou l’élaboration d’un modèle d’évaluation des stocks à laquelle vous avez contribué.
  3. Quels sont, d’après vous, les principaux défis techniques à relever de nos jours dans le cadre des évaluations intégrées des stocks ?

JD_(Senior) Fisheries Scientist Stock Assessment_Fr.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Pêches - Aquaculture et Ecosystèmes Marins

Identifiant de référence: AL000370

Date d'affichage: 02/02/2021