Chef·fe du service d’audit interne et des risques

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région océanienne

 

Descriptif de fonctions

 

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires membres qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la surveillance de la santé publique, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Direction opérations et gestion fournit des services généraux à l’ensemble des divisions et programmes de l’Organisation. Elle comprend trois équipes clés : finances, ressources humaines et services d’information. Son action est centrée sur l’amélioration de l’efficacité des systèmes, des politiques et de la gestion, de manière à offrir des services clients de grande qualité.

 

Fonctions – Le·la Chef·fe du service d’audit interne et des risques est chargé·e de la direction stratégique de la mission d’assurance, du programme d’audit fondé sur les risques, des indicateurs de performance clés et des rapports, de la communication stratégique et du développement de relations.

 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

  1. Direction stratégique de la mission d’assurance
  • Connaissance et compréhension approfondies et avérées des aspects techniques du métier et de la fonction d’audit interne ;
  • Conception du modèle de maturité des capacités d’audit interne de la CPS, définition et gestion des activités d’audit ;
  • Participation efficace à la mise en place et à la pérennisation d’un environnement optimal de contrôle interne, contrôles informatiques y compris, en mettant l’accent sur la réduction des risques ;
  • Évaluation et prise en compte des facteurs macro et microéconomiques mondiaux récents et de leur impact sur l’Organisation ;
  • Suivi de l’actualité internationale, ainsi que de l’évolution des cadres juridiques et réglementaires dans lesquels travaille la CPS ;
  • Évaluation et suivi de l’environnement économique pluriculturel océanien dans lequel travaille la CPS ;
  • Définition de l’orientation stratégique de la fonction d’audit interne dans le contexte de la mission stratégique, de la vision et du plan de la CPS ;
  • Capacité avérée à repérer les risques et enjeux stratégiques grâce à une réflexion critique, et à proposer des conseils de façon proactive au Comité d’audit et des risques et à la direction ;
  • Instauration d’un climat d’intégrité et de déontologie sans faille au sein de la fonction d’audit interne ;
  • Protection constante de l’indépendance de la fonction d’audit interne par rapport à la direction.
  1. Programme d’audit fondé sur les risques
  • Gestion du registre des risques et de la matrice associée ;
  • Conception d’un programme d’audit ciblant les domaines de risque ;
  • Gestion du registre d’audit en veillant à ce que des activités de suivi soient entreprises pour traiter les problèmes soulevés ;
  • Gestion du programme de travail des prestataires de services d’audit interne externalisés ;
  • Gestion d’une petite équipe, en veillant à ce que chaque collaborateur respecte des normes techniques élevées, dans le respect de l’intégrité et de la déontologie de la fonction d’audit interne ;
  • Suivi des collaborateurs afin qu’ils respectent des normes professionnelles, suivi de l’actualité de la profession et des bonnes pratiques du secteur ;
  • À la demande du Comité de l’audit et des risques, du·de la Directeur·rice général·e ou du·de la Directeur·rice des finances, réalisation d’enquêtes spéciales ou de missions spécifiques
  1. Indicateurs de performance clés et rapports
  • Conception, en concertation avec le Comité d’audit et des risques et le·la Directeur·rice général·e, d’un ensemble d’indicateurs de performance clés conformes aux bonnes pratiques internationales, afin d’établir des rapports à destination du Comité et du·de la Directeur·rice général·e ;
  • Préparation rapide des rapports sur les indicateurs à destination du Comité et du·de la Directeur·rice général·e ;
  • Gestion de la prestation de services de secrétariat au Comité ;
  • Conception d’un programme d’évaluation de la qualité et d’amélioration, mise en place et maintenance.
  1. Communication stratégique et développement de relations
  • Utilisation d’outils efficaces à tous les niveaux de l’Organisation et avec toutes les parties prenantes clés afin de mener à bien la mission de l’audit interne ;
  • Communication efficace et transversale sur les problèmes d’audit, les domaines de risque et les plans de résolution de ces problèmes et risques ;
  • Conception et pérennisation d’excellentes relations professionnelles, fondées sur la confiance avec la direction, le Comité d’audit et des risques et l’Organisation de manière générale

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Diplôme universitaire de haut niveau (master ou équivalent) en comptabilité ou en gestion administrative ou financière ;
  • Qualification professionnelle en audit interne (expert-comptable diplômé, comptable agréé ou équivalent).
  1. Compétences techniques
  • Au moins 14 à 15 ans d’expérience de l’audit interne avec responsabilités croissantes ;
  • Expérience importante de la gestion d’équipes ;
  • Forte orientation client, avec un haut niveau de réactivité et une capacité prouvée à obtenir des résultats.
  1. Compétences linguistiques
  • Excellentes capacités de communication, à l’oral comme à l’écrit, permettant des échanges efficaces en anglais.
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Solides qualités relationnelles, esprit de collaboration, d’ouverture et d’initiative ;
  • Sensibilité et ouverture culturelles et aptitude à travailler efficacement avec des personnes issues d’horizons culturels différents ;
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Date d’entrée en fonction – Le plus tôt possible

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de trois ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

 

Traitement – Le poste de Chef·fe du service d’audit interne et des risques se situe dans la classe 14 du barème 2019 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ compris entre 6 014 et 7 421 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 859 157 et 1 060 195 francs CFP (8 540 à 10 538 dollars É.-U. ; 7 200 à 8 884 euros). Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience étant dûment prises en compte. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidat·e·s présélectionné·e·s présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissant·e·s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux candidat·e·s retenu·e·s de présenter un extrait de casier judiciaire.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 2 février 2020 – 23:45 fuseau horaire Nouvelle-Calédonie

Référence du poste : AL000256

 

Les candidats doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://careers.spc.int/.

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du·de la candidat·e ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

 

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à recrutement international à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection :

Merci de répondre aux questions suivantes en fournissant des justificatifs dans le cadre de votre candidature (en pièces jointes) :

  • Proposez un cadre conceptuel définissant les relations professionnelles, les droits et les responsabilités des prestataires de services externes vis-à-vis du·de la Chef·fe du service d’audit interne, les droits et responsabilités de la fonction d’audit interne vis-à-vis du Comité d’audit et des risques et de la direction, les relations professionnelles avec les commissaires aux comptes externes et les auditeurs internes, notamment dans les domaines dans lesquels des assurances mutuelles sont recommandées.
  • Proposez un modèle de maturité des capacités d’audit interne et les activités d’audit nécessaires pour l’améliorer.
  • Proposez un cadre optimal de contrôle interne, contrôles informatiques y compris, en mettant l’accent sur la réduction des risques.

JD_Head Internal Audit and Risk Noumea_F.docx


Type: Contract - International

Catégorie: Finance and accounting

Identifiant de référence: AL000256

Date d'affichage: 12/20/2019