Coordonnateur Thématique Pêche côtière / Aquaculture du Projet PROTEGE

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

Descriptif de fonctions

 

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant fièrement le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires membres qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, cette organisation unique en son genre intervient dans plus de 20 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.
Le Programme durabilité environnementale et changement climatique (DECC) a été établi pour permettre à la CPS de renforcer et de rationaliser les actions qu’elle mène contre le changement climatique, en regroupant les travaux déjà entrepris par l’Organisation sous une direction stratégique et technique. En outre, il conduit les actions menées par la CPS sur le front du changement climatique et de la durabilité environnementale, travaille de concert avec les partenaires régionaux et internationaux de l’Organisation et favorise l’intégration de ces questions dans toutes les activités de développement conduites par les divisions de l’Organisation.

PROTEGE est un projet intégré qui vise à réduire la vulnérabilité des systèmes humains et naturels aux impacts du changement climatique en accroissant la capacité d’adaptation et la résilience. De même, il cible des activités de gestion, de conservation et d’utilisation durables de la diversité biologique et de ses éléments en y associant la ressource en eau. Il est financé par le 11ème Fonds Européen de Développement (FED) au bénéfice des territoires de Polynésie française, Nouvelle Calédonie, Wallis & Futuna et Pitcairn. La langue du projet est le français.


Fonction – Le coordonnateur thématique régional « Pêche côtière et Aquaculture » coordonne l'ensemble des activités du projet PROTEGE mises en œuvre sur le résultat attendu n°2 « Pêche côtière et Aquaculture » (RA2).

 

Elaboration et gestion du projet, en collaboration avec le reste de l’équipe projet et des chefs de file du RA2 :

  • En lien et avec l’appui des chefs de file du RA2, des coordonnateurs territoriaux et avec la division « Pêches aquaculture et écosystèmes marins » de la CPS (FAME), réalise un état des lieux, identifie les acteurs, élabore les plans d’action (annuels et multi annuels), rédige le cadre logique, et le processus de suivi et évaluation du projet et tout autre plan stratégique ayant trait à la mise en œuvre du RA2 du projet et conformément aux objectifs du projet
  • Appuie le suivi administratif et financier de la mise en œuvre des plans, activités et des budgets des opérateurs et partenaires du projet en conformité avec les exigences de la CPS et du bailleur de fonds
  • Identifie les partenaires compétents, propose les modalités contractuelles appropriées et suit leur exécution, en lien avec les coordonnateurs territoriaux des territoires, les chefs de file RA2 et les divisions de la CPS
  • Coordonne, supervise et assure l’implication de tous les acteurs, opérateurs, partenaires et chefs de file du RA2, en conformité avec les exigences de la CPS et du bailleur de fonds

 

Expertise stratégique transversale et coordination de la coopération régionale entre territoires et dans la région

  • Coordonne et apporte une expertise stratégique sur les 4 axes des activités du RA2 pour le projet :
    • Expérimentation et la mise en œuvre des techniques d'élevage et des modes de valorisation des produits adaptés aux économies insulaires à des échelles pilotes et transferts dans la région Pacifique (PTOM et ACP)
    • Intégration durable des activités d'élevage dans le milieu naturel en caractérisant et minimisant les interactions négatives
    • Poursuite et le renforcement des initiatives de gestion participative et de planification intégrée (locale, territoriale et régionale) des ressources exploitées
    • Valorisation des produits de la pêche et de l'aquaculture de manière optimale
  • Assure la bonne intégration régionale des activités territoriales, en travaillant de manière étroite avec les 3 coordonnateurs techniques territoriaux recrutés par les chefs de file en Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-Et-Futuna
  • Organise, en collaboration avec les chefs de file du RA2 et les coordonnateurs territoriaux, toutes les activités régionales du projet et anime les relations avec les autres projets et réseaux de la région
  • Recherche et renforce la synergie avec les autres résultats attendus du projet (eau, espèces envahissantes et agriculture)

 

Communication et sensibilisation sur les activités du projet, capitalisation dans les 4 PTOM :

  • Assure une veille bibliographique et le suivi de l’actualité régionale et internationale sur la pêche côtière et l’aqucaulture dans les 4 PTOM et le Pacifique
  • En lien avec le chargé de communication et en coordination avec les coordonnateurs territoriaux, et dans le cadre du plan de communication, contribue aux activités de communication du projet en valorisant les résultats du RA2
  • Participe à l’élaboration des articles et des produits de communication du projet
  • Contribue, sous l’impulsion du coordonnateur territorial, aux notes d’informations et au besoin, participe aux réunions de partage auprès des élus et partenaires territoriaux

Pour de plus amples informations sur les grands domaines d’intervention correspondant à ce poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions fourni en complément.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Un diplôme de troisième cycle dans le domaine de la pêche-aquaculture, un diplôme d’ingénieur halieute ou de gestion des ressources vivantes marines ou équivalent
  1. Compétences techniques
  • 10 années d’expérience significative dans le domaine, dont au moins 2 ans en gestion de projets de coopération
  • Expérience de gestion de projets internationaux ou régionaux pluri-acteurs (élaboration, gestion et suivi financier)
  • Expérience dans la gestion et l’animation de réseaux d’acteurs et d’implication des parties prenantes (diffusion d’information, transfert, retour d’expériences)
  • Expérience dans la conception, l’encadrement de programme d’accompagnement technique orientée vers la pêche, l’aquaculture ou la gestion des ressources marines
  • Connaissance des filières, du contexte, des acteurs, des outils, des marchés et des problématiques de R&D/innovation de la pêche côtière et de l’aquaculture dans les 4 PTOM du Pacifique et/ou dans d’autres contextes insulaires
  1. Compétences linguistiques
  • Excellentes aptitudes de communication en français et en anglais (orales et écrites)
  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Solides qualités relationnelles
  • Bon esprit d’équipe et capacité de tisser des relations et de travailler efficacement dans un environnement multiculturel
  • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des pays en développement
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Date d’entrée en fonction – Ce poste est à pourvoir dès que possible.

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée de trois ans, le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

 

Traitement – Le poste de Coordonnateur Thématique Pêche Côtière et Aquaculture se situe se situe dans la classe 10 du barème 2018 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de 3 415 à 4 172 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 503 864 et 615 627 CFP (4 712 à 5 757 dollars É.-U, ou 4 222 à 5 159 euros) environ. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience du candidat. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie, à une assurance vie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

Égalité des chances – la CPS respecte le principe d’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidats présélectionnés présentent les mêmes qualifications, la préférence est donnée aux ressortissants/e/s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux candidats retenus de présenter un extrait de casier judiciaire

 

 

Modalités de candidature

 

Date de clôture :  2 Février 2019

Référence du poste : AL000155

 

Veuillez postuler sur le système de recrutement en ligne de la CPS : http://fr.careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne sont pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un CV avec les coordonnées de 3 références professionnelles ;
  • une lettre de motivation ;
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

 

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection :

  1. Quelles sont selon vous les clefs du succès de la gestion d’un projet impliquant de nombreux participants institutionnels et non institutionnels ?
  2. Quelle est votre expérience en matière de pêche côtière et d’aquaculture durable en milieu tropical insulaire ?
  3. Quelles idées proposeriez-vous pour encourager et développer l’intégration régionale des PTOM dans les réseaux et projets océaniens relatifs à la pêche côtière et l’aquaculture ?

JD - coordonnateur thématique pêche aqua_ PROTEGE.pdf

Type: Contract - International

Catégorie: Environmental Durability & Climate Change

Identifiant de référence: AL000155

Date d'affichage: 12/19/2018