Épidémiologiste - coordonnateur·rice de projet

Nouméa, Nouvelle-Calédonie

  • Un poste basé à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
  • Des conditions d’emploi attrayantes pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la région

 

 

Description

 

La Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique du Pacifique, appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires membres qui en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 25 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

 

La Division santé publique aide les pays membres de la CPS à améliorer la santé des communautés océaniennes, en leur apportant un soutien dans les domaines de la veille sanitaire, de la prévention des maladies transmissibles et non transmissibles, et de la lutte contre ces maladies. Elle a pour mission première de dispenser une assistance technique et scientifique et d’appuyer la mise en œuvre de plans et de programmes dans les pays membres. Toutes les activités de la Division ont pour vocation première de promouvoir la santé et le bien-être des populations, d’aider les communautés à prévenir les maladies, à se soigner et à se maintenir en bonne santé, et de réduire les inégalités en santé. La Division s’emploie avant tout à améliorer et à protéger la santé publique (la santé de la population) et a choisi de ne pas axer son action sur les services de traitement centrés sur l’individu. Elle comprend trois programmes : surveillance, préparation et réponse ; prévention et lutte contre les maladies non transmissibles ; et services cliniques. Le poste est à pourvoir au sein du Programme surveillance, préparation et réponse.

 

Fonctions – L’Épidémiologiste - coordonnateur·rice de projet renforce les activités de surveillance, de préparation et de réponse en matière de santé publique dans les États et Territoires insulaires océaniens et dans la région en prenant part aux activités suivantes : (1) renforcement des capacités et des compétences d’utilisation des données et d’épidémiologie ; (2) amélioration des systèmes et activités de surveillance, notamment lors des grands rassemblements de population dans le Pacifique ; (3) réalisation de projets de recherche opérationnelle en collaboration avec les États et Territoires insulaires océaniens ; (4) renforcement de la préparation et de la réponse aux menaces ou aux événements de santé publique grâce aux compétences en épidémiologie. Le·la titulaire du poste œuvrera aux côtés de l’Université des Fidji et d’autres parties prenantes à la mise en œuvre du Programme de renforcement des interventions en santé publique dans le Pacifique (SHIP)/Données pour la prise de décision (DDM). Le poste est financé au titre de fonds reçus de l’Union Européenne.

 

Les principales responsabilités de la personne titulaire du poste sont les suivantes :

 

  1. Gestion de l’équipe, administration et communication
  • Contribuer à instaurer des relations de travail productives et harmonieuses avec les États et Territoires insulaires océaniens et les organismes partenaires en vue de mettre en œuvre le programme de renforcement des interventions en santé publique dans le Pacifique/Utilisation des données pour la prise de décision (SHIP-DDM).
  • Suivre et évaluer la mise en œuvre des activités de renforcement des capacités.
  • Apporter une assistance technique pour la rédaction de documents de réflexion, de protocoles et de propositions.
  • Contribuer aux publications et aux rapports du Programme, de la Division et de la CPS.
  • Contribuer à la gestion, au suivi et à la rédaction de rapports sur l’utilisation des fonds.

 

  1. Renforcement des capacités de coordination de la surveillance à l’échelon régional
  • Orienter les évaluations des systèmes d'information en matière de santé publique dans les États et Territoires insulaires océaniens.
  • Monter des projets de renforcement des capacités pour la mise en œuvre du programme SHIP-DDM coordonnés et en accord avec les activités des programmes de la Division santé publique et de la CPS, ainsi qu’avec les priorités des États et Territoires insulaires océaniens.
  • Soutenir l’organisation et la mise à niveau des formations spécifiques à l’épidémiologie de terrain.
  • Soutenir l’organisation et le renforcement des capacités pour la réalisation de projets de recherche opérationnelle auprès des professionnels de santé des États et Territoires insulaires océaniens.
  • Accroître les capacités de surveillance et de réponse à l’échelon régional et national en apportant des améliorations au système.

 

  1. Amélioration de la prestation de services fondée sur des données factuelles grâce à la recherche
  • Réaliser des consultations des organes techniques transversaux au sein de la Division et de la CPS pour cerner les priorités en matière de santé publique identifiées dans le cadre du cursus SHIP-DDM et élaborer des méthodes d'intervention conjointe.
  • Superviser la réalisation d’activités de recherche dans le cadre du programme PDGAE (diplôme d’études supérieures en épidémiologie appliquée).
  • Rendre compte des résultats et des conclusions des études dans les instances et les médias adéquats.

 

  1. Renforcement des systèmes d’information sanitaire
  • Renforcer les capacités des pays afin qu'ils puissent mettre à profit les compétences de base en épidémiologie pour renforcer les systèmes et activités de surveillance, en vue de présenter en temps opportun des rapports sur les maladies, syndromes et événements de santé publique ciblés par le Réseau océanien de surveillance de la santé publique (ROSSP).
  • Promouvoir et renforcer l’harmonisation des activités de surveillance au sein de la Division santé publique et de la CPS, ainsi qu’à l’échelon régional et national.
  • Renforcer les capacités des pays afin qu’ils analysent les données de santé pour lutter contre des problèmes de santé spécifiques et qu’ils utilisent ces données pour prendre des décisions et élaborer des stratégies.

 

  1. Renforcement de la préparation et de la réponse opérationnelle aux menaces ou aux événements de santé publique
  • Soutenir l’élaboration et le renforcement des capacités des pays en matière de surveillance et de réponse.

 

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions en ligne.

 

 

Principaux critères de sélection

 

  1. Qualifications
  • Master en santé publique, en épidémiologie ou dans une discipline apparentée.

 

  1. Compétences techniques
  • Au moins 10 ans d’expérience en surveillance de la santé publique, et notamment en surveillance des maladies transmissibles et non transmissibles.
  • Expérience de la gestion et de la coordination des subventions.
  • Expérience de la recherche opérationnelle et de la rédaction de rapports et d’articles scientifiques.
  • Excellentes aptitudes à la communication orale et grandes qualités relationnelles.
  • Disposition à effectuer fréquemment des déplacements (jusqu’à 30 % du temps de travail) en Océanie et à l’international.

 

  1. Compétences linguistiques
  • De bonnes capacités de communication en langue anglaise, à l’écrit comme à l’oral.

 

  1. Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle
  • Esprit d’équipe et aptitude à travailler dans un environnement multiculturel et multilingue.
  • Sensibilité à la diversité culturelle et connaissance avérée des pays en développement.
  • La connaissance des États et Territoires insulaires océaniens constitue un atout.

 

 

Traitement et conditions d’emploi

 

Durée du contrat – Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale de trois ans ; le premier contrat pourra être renouvelé en fonction des résultats obtenus et de la continuité du financement.

 

Traitement – Le poste d’Épidémiologiste - coordonnateur·rice de projet se situe dans la classe 11 du barème 2020 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 4 113 à 5 045 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 605 702 et 742 953 CFP (5 676 à 6 962 dollars É.-U. ; 5 076 à 6 226 euros). Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, mais il sera tenu compte des qualifications et de l’expérience du·de la candidat·e. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Pour l’heure, les agents de la CPS en poste en Nouvelle-Calédonie ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste en Nouvelle-Calédonie – La CPS subventionne le loyer de ses cadres à Nouméa. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

 

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidat·e·s présélectionné·e·s présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissant·e·s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux candidat·e·s retenu·e·s de présenter un extrait de casier judiciaire.

 

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

 

 

Modalités de candidature

 

Date limite de dépôt des candidatures : 31 mai 2020 à 23h00 (heure de Nouméa).

Référence du poste : SH000018.

 

Les candidat·e·s doivent postuler en ligne sur le site suivant : http://fr.careers.spc.int/

Les dossiers de candidature sur papier ne seront pas acceptés.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération. Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour, dans lequel figureront les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations du·de la candidat·e ;
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF.

Des questions de présélection sont prévues pour l’ensemble des postes à la CPS. Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas prise en compte lors de l’étape de présélection.

 

Questions de présélection

  1. Décrivez votre expérience dans la réalisation de supports, le développement de cursus de formation ainsi que la conduite de sessions de formation en matière d’épidémiologie.
  2. Décrivez vos expériences passées sur le terrain dans des situations caractérisées par la gestion de crises/épidémies.
  3. Décrivez votre expérience dans l’utilisation de preuves, données épidémiologiques afin de formuler des politiques et décisions en lien.

JD_Epidemiologist Project Coordinator_Fr.docx


Type: Contrat international

Catégorie: Santé Publique

Identifiant de référence: SH000018

Date d'affichage: 05/04/2020