Responsable des finances du Projet

Suva, Fiji

  • Un poste basé à Suva (Fidji)
  • Des conditions d’emploi compétitives pour les agents expatriés
  • Un poste au sein de la principale organisation d’aide au développement de la régio

Descriptif de fonctions

La Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique du Pacifique, appuie le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS tient lieu de maison commune pour les 26 États et Territoires qui la composent et en assurent la gouvernance. Œuvrant pour le développement durable au bénéfice des peuples océaniens, l’Organisation intervient dans plus de 20 secteurs d’activité. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

La Division géosciences, énergie et services maritimes prodigue des conseils spécialisés, apporte une assistance technique et offre un appui en matière de recherche et de formation aux États et Territoires insulaires océaniens. Elle se concentre sur trois domaines de programmation scientifique et deux axes prioritaires :

  1. Océans et services maritimes – stimuler la croissance des économies bleues par le biais d’activités réfléchies et inclusives tirées de solutions intégrées en faveur de la gestion des océans et du littoral, des services maritimes et des transports.
  2. Géoressources et énergie – renforcer la gestion des ressources non biologiques de la Terre en exploitant de manière responsable les ressources minérales, notamment les minerais métallifères et les minéraux du développement, et les ressources en énergies propres et renouvelables, comme le solaire, l’éolien et la géothermie pour le développement durable.
  3. Résilience aux catastrophes et résilience des communautés – améliorer la résilience et la durabilité en gérant les risques de catastrophes et en évaluant les aléas. La résilience sera renforcée par un soutien élargi aux initiatives portant sur le changement climatique, la gestion des risques de catastrophes et l’eau et l’assainissement. Plusieurs projets régionaux relatifs au changement climatique relèvent de ce domaine de programmation.
  4. Les deux axes prioritaires de cette division sont, d’une part, la programmation et les opérations, qui favorisent le perfectionnement des méthodes de programmation intégrée et le soutien opérationnel dans l’ensemble de la division, et, d’autre part, la géoinformatique, qui vise à fournir des services variés, intégrés, uniques et adaptés aux besoins de tous les programmes de travail, projets et pays membres de la CPS. Il s’agit notamment d’élaborer, de gérer, d’exploiter et de conserver des données et informations spatiales utiles dans tous les domaines scientifiques.

Financé par l’Union européenne, le Projet de généralisation des actions d’adaptation climatique dans le Pacifique entreprises au titre de l’Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC) vise à renforcer l’adaptation et la résilience au changement climatique de dix pays insulaires océaniens (Îles Cook, Fidji, Kiribati, Îles Marshall, États fédérés de Micronésie, Nauru, Niue, Palau, Tonga et Tuvalu) et est rattaché au Programme résilience aux catastrophes et résilience des communautés.

Le Projet sera articulé autour des trois axes suivants : i) renforcement, aux échelons national et régional, de la diffusion d’informations, de la gestion des connaissances, du suivi et des capacités de planification stratégique relatifs au climat et aux risques de catastrophe sous la houlette du Programme régional océanien de l’environnement (PROE) ; ii) renforcement, aux échelons infranational et communautaire, des capacités de planification et de prise de décision en vue de mieux gérer les risques climatiques et les risques de catastrophe, au moyen d’approches participatives, respectueuses des sexospécificités et axées sur les droits de la personne, sous la direction de l’Université du Pacifique Sud (USP) ; et iii) interventions stratégiques et locales en faveur de l’adaptation au changement climatique et de l’intégration systématique et généralisée de cette problématique dans cinq secteurs au plus sous la houlette de la CPS.

Fonctions – La personne titulaire du poste est responsable de la gestion financière de la convention de codélégation conclue pour ce projet, notamment des produits fournis par le PROE et du respect des exigences fixées par le bailleur de fonds (UE). À ce titre, elle s’occupe des dossiers suivants : comptabilité du Projet, audit, contrôle budgétaire, achats, suivi des progrès réalisés et de la performance financière dans le cadre du Projet, décaissement des fonds et établissement de contrats avec les États et Territoires insulaires océaniens. Elle appuie également le/la Responsable du Projet dans la réalisation des activités opérationnelles de gestion du Projet, et supplée cette personne en cas de besoin.

Le/la Responsable des finances (projet) assure les principales fonctions suivantes :

  1. Élaborer, mettre en œuvre et superviser la gestion financière du Projet de généralisation des actions d’adaptation climatique dans le Pacifique entreprises au titre de l’Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC), notamment les résultats obtenus par le PROE dans le respect des exigences du bailleur (UE) ;
  2. Veiller à ce que la planification et la réalisation des principales activités du projet (pour l’Unité de gestion du programme et le résultat No 3) assurées par l’équipe CPS du Projet correspondent entièrement aux exigences financières fixées par l’Accord de codélégation et aux procédures de la CPS.
  3. Gérer toute la comptabilité, l’audit, les contrôles budgétaires, les achats, la gestion de projet et les rapports des résultats et des progrès financiers du projet ainsi que le décaissement des fonds et l’établissement de contrats avec les États et Territoires insulaires océaniens.
  4. Suppléer le/la Responsable du Projet et mener d’autres activités de gestion de projet le cas échéant ; collaborer avec les partenaires, notamment le PROE et l’USP, maintenir le contact avec l’UE et d’autres partenaires du développement.

Pour de plus amples informations sur les principales responsabilités du poste, veuillez consulter le descriptif de fonctions fourni.

 

Principaux critères de sélection

Qualifications

  • Diplôme d’études supérieures dans le domaine de la comptabilité, de la gestion financière et de l’administration d’entreprises.

Connaissances et expérience

  • Au moins dix années d’expérience à un poste de gestion financière de projet avec des connaissances approfondies des achats.
  • Expérience avérée et compétence en préparation de budgets, comptabilité de projets et en procédures d’élaboration de rapports financiers pour des grands projets complexes financés par un fonds d’aide et compétence en systèmes permettant d’effectuer des virements internationaux de manière efficace.
  • Expérience préalable d’une collaboration avec les organisations membres du CORP dans la réalisation et la gestion financière de grands projets complexes financés par un fonds d’aide.

Compétences essentielles

  • Connaissance des procédures budgétaires appliquées dans les États et Territoires insulaires océaniens et de la collaboration directe avec ces pays dans le domaine de la gestion financière de projets.
  • Capacité à traiter avec les bailleurs de fonds et les organismes publics nationaux.
  • Solides compétences en matière de coordination, d’administration, de communication et de collaboration.
  • Solides compétences en informatique, connaissance de Microsoft Office, Excel et Outlook.

Compétences linguistiques

  • Excellente maîtrise de l’anglais, oral et écrit.

Compétences interpersonnelles et sensibilité culturelle

  • Aptitude à travailler dans un environnement pluriculturel, respectueux de l’équité et ouvert à tous.

 

Traitement et conditions d’emploi

Durée du contrat – Trois (3) ans.

Traitement – Le poste de Responsable des finances du Projet se situe dans la classe 10 du barème 2019 des traitements de la CPS, ce qui correspond à un traitement mensuel de départ de 2 451 à 3 063 DTS (droits de tirage spéciaux), soit entre 7 229 et 9 037 dollars fidjiens (3 480 à 4 350 dollars É.-U. ; 2 934 à 3 667 euros), aux taux de change actuels. Le montant du traitement proposé à l’entrée en fonction se situe en principe dans la moitié inférieure de cette fourchette, les qualifications et l’expérience étant dûment prises en compte. L’ascension au sein de la fourchette salariale dépend ensuite de l’évaluation des résultats annuels. Les agents expatriés de la CPS en poste aux Fidji ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu. En revanche, les ressortissants fidjiens employés par la CPS aux Fidji en sont redevables.

Avantages dont bénéficie le personnel international en poste aux Fidji – La CPS verse une indemnité mensuelle de logement, d’un montant compris entre 1 170 et 2 625 dollars fidjiens. Pour autant qu’ils remplissent les conditions requises, les agents et les membres de leur famille qui sont à leur charge peuvent prétendre à une indemnité d’installation et de réinstallation, à la prise en charge de leurs frais de déménagement et de leurs voyages en avion, à un congé dans les foyers, à une assurance maladie et à une indemnité pour frais d’études. Ils bénéficient de 25 jours de congé annuel et de 30 jours de congé maladie par an, et peuvent adhérer à la Caisse de prévoyance de la CPS (moyennant une cotisation équivalant à 8 % du traitement brut, la CPS versant une contribution correspondante).

Langues – Les langues de travail officielles de la CPS sont l’anglais et le français.

Égalité des chances – La CPS respecte le principe de l’égalité des chances et le recrutement de son personnel se fonde entièrement sur le mérite. Toutefois, si le comité de sélection estime que deux candidatures présélectionnées présentent les mêmes qualifications, la préférence sera donnée aux ressortissants/e/s des États et Territoires insulaires océaniens.

Protection de l’enfance – La CPS s’engage en faveur de la protection de l’enfance dans tous ses domaines d’intervention, y compris ceux qui n’impliquent pas de côtoyer directement des enfants. La Politique de la CPS relative à la protection de l’enfance a été rédigée conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Extrait de casier judiciaire – Il sera demandé aux personnes retenues de présenter un extrait de casier judiciaire.

 

Modalités de candidature

Date limite de présentation des candidatures : 27 Fevrier 2019

Les personnes intéressées doivent soumettre leur candidature en ligne sur le site suivant : http://careers.spc.int/

Les candidatures papier ne seront pas acceptées.

Seuls les dossiers de candidature complets seront pris en considération.

Chaque dossier doit contenir :

  • un curriculum vitæ à jour ;
  • les coordonnées de trois références professionnelles ;
  • une lettre d’accompagnement exposant les compétences, l’expérience et les motivations ; et
  • les réponses à l’ensemble des questions de présélection.

Toutes les pièces du dossier doivent être jointes au format Microsoft Word ou Adobe PDF. Il n’est pas nécessaire de joindre aux dossiers de candidatures des copies de diplômes ou de lettres de référence. Ces documents pourront, au besoin, être demandés ultérieurement.

S’agissant du personnel international en poste aux Fidji, un seul ressortissant étranger par famille peut être employé par une entité exerçant ses activités aux Fidji. La Communauté du Pacifique n’autorise donc pas l’emploi des conjoints.

Veillez à répondre à toutes les questions de présélection. À défaut, votre candidature sera jugée incomplète et ne sera pas étudiée lors de l’étape de présélection.

Questions de présélection :

  1. En vous appuyant sur votre expérience des projets complexes plurinationaux financés par des bailleurs, veuillez présenter et expliquer trois principaux enseignements tirés de la gestion financière qui faciliteraient votre tâche à ce poste.
  2. Le/la titulaire du poste doit assurer la supervision des dépenses engagées par une organisation partenaire basée dans un pays océanien différent. Veuillez énumérer deux défis qui pourraient en découler et décrivez comment vous les relèveriez.
  3. Le/la titulaire du poste doit établir des rapports financiers et les présenter à l’unique bailleur. En outre, certains coûts pourront être partagés entre les différents projets financés par le même bailleur. En vous appuyant sur votre expérience, veuillez décrire et justifier deux facteurs clés qui devront être pris en compte dans la mise en place d’un système d’établissement de rapports financiers pour un tel dispositif.

JD Project Finance Manager.docx

Type: Contract - International

Catégorie: Geoscience

Identifiant de référence: JM000109

Date d'affichage: 02/05/2019